Pour gérer vos consentements :
Categories: 5GGreen IT

Antennes 5G : Deutsche Telekom explore l’éolien pour les alimenter

Et si les opérateurs télécoms décidaient d’alimenter leurs réseaux mobiles grâce à l’énergie éolienne ? C’est en tout cas le pari que font l’opérateur Deutsche Telekom et l’équipementier Ericsson en Allemagne.

Les deux entreprises collaborent pour alimenter un site 5G (autrement dit un mât contenant plusieurs antennes) particulièrement gourmand en énergie grâce à la puissance du vent et du soleil, révèle Reuters.  Objectif ? Atténuer la flambée des coûts de l’électricité outre-Rhin.

Ericsson mise sur l’éolien pour ses antennes 5G

Une évidence dans un contexte où les prix de l’électricité flambe et dans un monde où les opérateurs du monde entier devront investir, jusqu’en 2030, pas moins de 872 milliards de dollars pour déployer les réseaux 5G dans leur entièreté.

Pour atténuer les coûts énergétiques du secteur, Ericsson est convaincu de pouvoir alimenter la localité de Dittenheim (environ 2 000 habitants) en 5G grâce à une éolienne de 5 kilowatts. Celle-ci est couplée à douze mètres carrés de panneaux solaires qui fonctionnent depuis un an et pourvoient déjà 10 % des besoins énergétiques du site.

Les télécoms consomment de plus en plus d’énergie

Mats Pellbäck Scharp, en charge du responsable du développement durable chez Ericsson, pense que les opérateurs télécoms peuvent utiliser des énergies renouvelables produites localement dès lors que les prix du marché – comme aujourd’hui – sont plus élevés, ou par exemple le matin et le soir, quand la sollicitation est plus importante chez les consommateurs.

À l’heure actuelle, les centrales alimentées par des combustibles fossiles fournissent davantage d’électricité lors d’épisodes peu venteux ou lorsque la luminosité est faible ou nulle. Mais le nouveau système pourrait être déployé rapidement sur d’autres sites mobiles, et créer une vraie dynamique qui alimenterait les sites mobiles avec une part d’énergie renouvelable plus importante.

Selon les estimations du cabinet McKinsey, les coûts énergétiques des opérateurs de télécommunications pèseraient pour environ 5 % de leurs dépenses totales, avec une hausse à prévoir, due au développement des nouveaux réseaux. Si la 5G en elle-même est plus économe que la 4G en énergie par gigaoctet consommé, les usages découlant de la 5G entraîneront une consommation énergétique bien plus importante que son aînée.

Alexandre Boero

Image © Deutsche Telekom

Recent Posts

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

2 heures ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

7 heures ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

24 heures ago

Cloud : Microsoft peine à se convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

24 heures ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

1 jour ago

Le W3C dit non à Google et Mozilla sur l’identité décentralisée

La spécification DID (Decentralized Identifiers) passera au stade de recommandation W3C début août, en dépit…

1 jour ago