Anti-spam, l’escalade dans le conflit

Régulations

Trois sites américains attaqués puis fermés ! Ils fournissaient des informations sur des adresses à l’origine de vastes campagnes de ‘spam’ ou envoi de messages commerciaux non sollicités. La lutte entre spammeurs et anti-spammeurs franchit un nouveau palier

Guerre, l’expression peut paraître forte, mais elle qualifie l’évolution d’un conflit en ligne : celui de la lutte contre le spam !

Plusieurs Etats américains s’apprêtent à suivre l’exemple de la Californie, qui a adopté une loi permettant de poursuivre les spammeurs, assortie d’une amende de 1.000 dollars par e-mail non sollicité! Le Congrès américain lui même envisage d’adopter une loi anti-spam.

L’offensive des spammeurs

Certains sites censés lutter contre le spam fournissent des listes d’adresses – au format IP (Internet Protocol) – soupçonnées d’être des sources de ‘spam’. Ces listes alimentent les systèmes de blocage d’e-mail, tant chez les fournisseurs d’accès que dans les entreprises, ainsi que les logiciels de blocage anti-spam.

Trois sites américains fournisseurs de ce type d’information ? Monkey.com, Osiriusoft.com et Compu-Net ? ce dernier étant un prestataire d’accès, ont subi des attaques qui se sont terminées par leur fermeture.

La guerre contre le spam vient de franchir une nouvelle étape dans l’escalade du conflit!

Spam Forum , à Paris, début novembre

Le lundi 3 novembre, en matinée, se déroulera le premier colloque ‘Spam Forum Paris’, organisé par les auteurs de ‘Halte au Spam’, Frédéric Aoun et Bruno Rasle.

Première manifestation du genre organisée en France, ‘Spam Forum Paris’ s’adresse en priorité aux responsables sécurité, aux journalistes, mais également aux professions libérales et universitaires, ainsi qu’aux fournisseurs d’accès.

Programme et inscription : http://www.spamforumparis.org

Le site Halte au Spam : http://www.halte-au-spam.com/


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur