Antitrust : la justice américaine déboute Google

Régulations
Du rififi dans le nuage entre Amazon et Google

Un accord à l’amiable avait pourtant été trouvé entre les deux géants à
propos du moteur de recherche interne à Vista. Mais Google a voulu voir si sa
plainte était recevable

On croyait cette histoire réglée, mais non. Entre Google et Microsoft, la bataille autour des moteurs de recherche locaux intégrés à Vista n’est pas complètement terminée.

Rappel des faits. Le 12 juin dernier, Google lance une procédure contre le géant du logiciel auprès des autorités fédérales et antitrust américaine. Concrètement, Google reproche à Vista de rendre l’installation de logiciels de recherche interne concurrents particulièrement difficiles. Evidemment, l’installation de son logiciel maison (Google Desktop Search) est également concerné. Dans un document que s’est procuré le Wall Street Journal, Google affirme également que la désinstallation du logiciel de recherche de Microsoft est presque impossible. Conséquence, Microsoft violerait les règles antitrust en vigueur (accord de 2002). La firme est en effet tenue de permettre à la concurrence d’exploiter ses produits.

La plainte doit être examiné par un juge. Mais entre temps, le 20 juin, les deux géants trouvent un terrain d’entente. Dans un document réalisé avec le DOJ (Department of Justice), Microsoft explique qu’il va changer la fonction de recherche intégrée à l’OS et cela dès la publication du premier ‘service pack’ de Windows Vista.

Selon les termes de cet accord, Microsoft va créer un mécanisme permettant aux utilisateurs individuels et aux professionnels de choisir un autre moteur de recherche sur disque dur.

La firme de Bill Gates essaie donc de calmer le jeu et de stabiliser ses relations plutôt houleuses avec Google mais aussi d’éviter une nouvelle bataille juridique avec les autorités fédérales et antitrust américaines.

Commentaire du juge : “Les deux partis ont trouvé un accord satisfaisant qui va permettre de mettre un terme à cette affaire. Il faut maintenant attendre que Microsoft s’exécute.”

Pour autant, Google n’abandonne pas la première procédure contre Microsoft. Jugeant insuffisants les ‘efforts’ de Microsoft, Google persiste. En vain.

Ce mardi, un juge américain a en effet rejeté la plainte du géant de la recherche estimant qu’il devait adresser sa requête directement au département de la Justice. Et selon le New York Times, le responsable antitrust du département de la Justice a demandé le rejet de la plainte de Google et aurait soutenu la position de Microsoft.

Bref, Google devra se contenter de l’accord à l’amiable passé le 20 juin et attendre que Microsoft diffuse le SP1 de Vista pour que son moteur de recherche interne se fasse une plus grande place dans le nouvel OS de la firme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur