Antivirus : le renouvellement automatique devient une règle !

Régulations

Se désabonner à un antivirus et arrêter les prélèvements bancaires est dans
bien des cas un véritable chemin de croix…

Généralement, cela ne prend pas plus de deux minutes pour acheter un antivirus en ligne. Par contre si l’on n’est pas satisfait du niveau de protection et qu’en toute logique l’on souhaite changer de logiciel cela n’est pas si simple. En cause : le renouvellement automatique qui ‘force’ l’utilisateur à conserver sa licence.

Dans cette liste des éditeurs d’antivirus long à la détente, McAfee fait figure d’avant-gardiste. Mais ce n’est pas le seul éditeur à utiliser ces méthodes franchement détestables.

L’éditeur a commencé les renouvellements automatiques dès 2001, mais au fil des années cette pratique est devenue plus courante. Ainsi, Symantec mais aussi Microsoft avec son nouveau système Windows Live OneCare products, ont adopté des méthodes similaires.

Les revendeurs arguent du fait que ces programmes de renouvellement automatiques sont bons pour les consommateurs. Car l’internaute ne peut pas rester sans protection “up to date” au risque de se faire dépouiller des quelques deniers qui lui reste entre l’achat d’un PC, de logiciels et l’abonnement au Web.

Seulement ce qu’ils n’expliquent jamais, c’est que le renouvellement automatique sous un air sympathique a aussi un côté obscur… En fait, le constat est simple, si au départ il s’agissait de règles en faveur de l’usager il y a eu comme un virage, désormais c’est surtout un plus pour les éditeurs dans un secteur ou la concurrence est très forte. Il s’agit de capter le plus possible le client, l’empêcher d’aller voir ailleurs.

Enrôlés de force dans une logique d’automatisation, les consommateurs seront dans les mois et les années à venir de plus en plus mécontents de ces systèmes qui s’assimilent à de la vente forcée. Qui plus est, lorsque les PC vendus dans les supermarchés ou les “mall” à l’américaine sont livrés avec des AV pré-installés censés être gratuits.

Début novembre 2005, Symantec a commencé a imposé à ses clients d’Amérique du Nord le renouvellement automatique par défaut. Et cette pratique risque désormais d’arriver dans notre “vieille Europe”. Et dès l’an prochain ce programme, nommé Ongoing Protection, sera mondial a indiqué à IDG, Javed Hasan, directeur senior du marketing produit de Symantec.

Pour l’instant, “la majorité des utilisateurs” autorisent Symantec à renouveler automatiquement ses abonnements, la question étant de savoir pendant combien de temps encore.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur