Antivirus : NOD32 adapté aux 'smartphones'

Cloud

L’application est de qualité. Nous pouvons cependant nous interroger sur l’utilité d’un tel produit

L’antivirus ESET NOD32 a su se tailler une part de choix dans le monde des PC. La compagnie distribue aujourd’hui une version bêta destinée aux machines de poche etsmartphones fonctionnant sous Windows Mobile.

Nous y retrouvons les fonctions classiques de la mouture desktop : détection heuristique, analyse à la demande et analyse ‘à l’accès’ (ici lors de la réception de données via une connexion sans fil). Le tout reprend l’interface utilisateur simple et efficace qui a participé au succès de la version de bureau.

Le nombre de virus touchant directement Windows Mobile étant de zéro, nous sommes cependant en droit de nous demander à quoi peut servir un antivirus sur une telle plate-forme. Brian Burke, directeur du programme des produits de sécurité du groupe d’analyse IDC, répond indirectement à cette question :

« La propagation des attaques visant les mobiles est inévitable dans un futur proche. Il est néanmoins probable que les premières attaques seront difficiles à déceler avant qu’elles n’aient entraîné des dommages. Face aux solutions dont la détection repose sur les signatures virales, les éditeurs tels qu’ESET, appliquant leur technologie de protection proactive sur les plateformes mobiles, prennent une longueur d’avance dans l’identification de ces menaces et la prévention des dommages. »

Bref, le message est peu ou prou le même que celui adopté pour les antivirus adaptés à Mac OS X ou Linux (plates-formes pour lesquelles aucun virus – hors vers – n’existe aujourd’hui) : « mieux vaut prévenir que guérir » (sic).

Nous ne cautionnons pas pour notre part cette pratique qui capitalise sur la peur des virus plus que sur de réelles possibilités de détection proactive : le mode de propagation de ces futurs malwares et leur technique de programmation étant encore inconnus, il est fort peu probable qu’un antivirus puisse les reconnaître aujourd’hui. ESET a cependant le bon goût de distribuer la version bêta de son antivirus mobile gratuitement, à cette adresse.

A lire : Mobiles & Sécurité : quels sont les vrais risques pour les entreprises ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur