AnyMusic, la convergence japonaise de l’industrie et de la musique

Régulations

Huit géants japonais s’associent dans AnyMusic, un service de téléchargement de musique réservé à leurs équipements audio

Chaque équipement audio grand public compatible AnyMusic disposera d’un bouton et d’un écran réservé. A l’écoute d’un titre sur une station FM, l’utilisateur abonné aura accès à des informations sur le titre, et pourra commander le CD ou télécharger le titre, voire l’album.

L’intégration entre l’informatique, l’internet et l’électronique grand public se fait de plus en plus pressante. Fabricants et éditeurs cherchent à croiser leurs modèles économiques. AnyMusic confirme l’évolution de l’industrie japonaise dans ce sens. Le service a été créé par huit géants japonais : D&M Holdings, Kenwood, Onkio, Pioneer, Sharp, Sony, Victor Company of Japan (JVC) et Yamaha. Les 38.000 titres disponibles dès le 20 mai seront fournis par LabelGate, une société de distribution créée par les principaux éditeurs du Japon. AnyMusic permettra aussi de pouvoir acheter des CD ou télécharger des titres en ligne, autres que ceux qui passent sur la bande FM, de visualiser les ‘hit parades’, d’accéder à des informations sur les artistes, et de transférer des titres sur des périphériques mobiles compatibles. Si dans un premier temps AnyMusic ne sera accessible qu’à partir des équipements audio de salon, le service devrait rapidement être étendu aux équipements automobiles et aux périphériques mobiles, voire à la téléphonie. La seule contrainte, hormis l’abonnement mensuel au service et les coûts de téléchargement, sera liée à l’acquisition d’un équipement propriétaire proposé par une des marques qui composent AnyMusic. Un peu comme de disposer d’un iPod pour emmener de l’iTunes?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur