AOL: après les pertes, les désabonnements

Régulations

Suite à l’annonce de ses pertes astronomiques d’AOL Time Warner, pour la première fois la division accès Internet du groupe enregistre une chute du nombre d’abonnés

En dix ans, AOL est devenu le premier fournisseur d’accès à Internet de la planète, avec 35 millions d’abonnés. Mais pour la première fois, le groupe subit une érosion du nombre de ses abonnés, -170.000 en décembre. Une goutte d’eau, c’est certain, mais qui pourrait se confirmer dans les mois à venir. Car si le c?ur du marché d’AOL, les Etats-Unis, semble vouloir stabiliser la pénétration de l’Internet (toutes les entreprises disposent d’un accès, ainsi que 70% des Américains), le groupe n’arrive plus à compenser par ses implantations internationales. Autre domaine d’insatisfaction, les utilisateurs d’AOL. La version 8 du navigateur, parue en octobre, n’a pas eu l’effet de levier entraîné par les versions précédentes. Plus grave encore, elle n’a pas convaincu la majorité des abonnés. D’autant qu’AOL se maintient dans son positionnement propriétaire, qui rend son navigateur incompatible avec certains standards du marché En particulier avec ceux de l’ennemi héréditaire Microsoft. Quant à l’accès à haut débit, AOL récolte le contre-coup de son hésitation à devenir un acteur majeur de ce marché, qui est aujourd’hui pourtant le moteur d’une partie de sa concurrence.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur