AOL lance son offensive dans le mobile avec SFR

Régulations

Le FAI a signé un accord de distribution avec l’opérateur. Une offre commune sera lancée en septembre

AOL France veut faire sonner le téléphone pour attirer de nouveaux abonnés. Comme nous vous l’annoncions en mars dernier, la filiale française du géant américain compte lancer des services de téléphonie fixe et mobile afin de rattraper son retard sur ses concurrents (voir notre article).

Outre une offre de téléphonie classique à la minute en préselection qui s’appuiera sur le réseau fixe de Cegetel lancée en mars, AOL France annonce un accord de distribution avec SFR. AOL ne deviendra opérateur virtuel (MVNO) mais pourra par exemple vendre des offres d’abonnement et des combinés permettant d’accéder simplement aux outils on-line d’AOL comme la messagerie instantanée et les mails. “L’offre sera construite avec un opérateur mobile hôte et co-brandée. Nos études montrent que plus de 60% de nos clients seraient intéressés par une telle offre et 15% prêts à changer d’opérateur pour cela. Nous fournirons des services Internet tels que la messagerie instantanée et, dès que possible, une version mobile du portail AOL”, explique Carlo d’Asaro Biondo, p-dg de la filiale française d’AOL. A la rentrée, une offre commune destinée exclusivement aux abonnés d’AOL sera lancée sous les deux marques. AOL présentera l’offre sur son portail et en assurera la promotion. SFR de son côté s’occupera de la facturation et du service client. D’abord axé sur des tarifs préférentiels entre membres de la même communauté, le service devra dans un deuxième temps permettre d’accéder en mobilité aux services d’AOL comme la messagerie instantanée ou les mails. AOL pourra proposer des mobiles 2 et 3G subventionnés par SFR. L’opérateur conservera la pleine propriété de ces abonnés et des cartes SIM. Selon le p-dg, cité par les Echos, le nouveau service vise 100.000 à 150.000 utilisateurs en deux ans. Avec cette offensive télécom, AOL espère stopper la fuite de ses abonnés. Avec 485.000 clients, la filiale de Time Warner est en train de se faire prendre la troisième place du marché français par Neuf Télécom.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur