AOL quitte le Japon

Régulations

Le géant revend ses activités Internet à eAccess, un fournisseur d’accès internet hauts débits basé à Tokyo

2,1 milliards de yens, ou 18,6 millions de dollars, c’est le prix pour lequel AOL vient de céder ses activités internet au Japon. Le repreneur, eAccess, un fournisseur d’accès internet haut débits japonais basé à Tokyo, s’est engagé à reprendre la majeure partie des 200 employés de la filiale d’AOL.

AOL avait créé sa filiale japonaise en 1996, en partenariat avec le géant des télécoms mobiles NTT DoCoMo. Ce dernier souhaitait intégrer les services d’AOL sur ses téléphones portables, mais s’est retiré en décembre après avoir fait le constat que ces services n’ont pas rencontré leur clientèle. L’avenir d’AOL Japon restant en suspend après le retrait de NTT DoCoMo, Time Warner a tranché et cédera sa filiale à eAccess, après accord des actionnaires des deux groupes attendu pour la fin juin. Pourtant, AOL Japon est une filiale rentable, qui en 2003 a dégagé un bénéfice de 828 millions de yens (7,3 millions de dollars) pour un chiffre d’affaires de 9,737 milliards de yens (86,1 millions de dollars).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur