AOL va supprimer 700 emplois

Cloud

Le FAI continue à subir les conséquences d’une politique marketing inadaptée

Boulet pour Time Warner, AOL accumule depuis de nombreux semestres les difficultés malgré sa place de premier fournisseur Internet mondial. En cause: une fuite massive et continue de ses abonnés américains, le FAI a en effet pris très tard le virage du haut débit.

AOL comptait 23,4 millions d’abonnés à la fin du deuxième trimestre, soit deux millions de moins qu’un an auparavant et 668.000 de moins qu’à la fin mars. Conséquence, le groupe est sur le point de supprimer plus de 700 emplois, selon le Washington Post. En 2003, 800 emplois avaient déjà été supprimés. L’information du quotidien intervient à quelques heures de la présentation attendue du bilan du 3ème trimestre 2004 de Time Warner mardi à Wall Street. Le quotidien américain précise que la plupart des postes visés se situent au siège du groupe, en Virginie. Il faut également savoir que la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme de Wall Street, continue d’enquêter sur les pratiques comptables du groupe, et en particulier d’AOL.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur