AOL va supprimer 700 emplois aux Etats-Unis

Cloud

Le FAI a beau intéresser les géants du Web, il perd des abonnés par millions

En quatre ans, AOL USA a perdu 9 millions d’abonnés. Il faut dire que le FAI a pris très tard le virage du haut débit. Il en paye les conséquences depuis de longues années avec la fuite de ses clients bas débit vers des opérateurs proposant l’Internet rapide.

Et même si le portail suscite les convoitises de Yahoo, Microsoft et Google, Time Warner, la maison mère d’AOL a décidé de restructurer en force sa filiale qui compte 20,8 millions d’abonnés. Ainsi, 700 emplois vont être supprimés, soit 5% de ses effectifs, notamment dans un centre d’appels en Floride et dans son quartier général en Virginie. Il s’agit de réduire drastiquement ses coûts. Reste une question. Time Warner licencie-t-il pour mieux vendre AOL, ou pour l’aider à se redresser ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur