L’emploi de cadres en informatique reste dynamique

Régulations

Jusqu’à 38.000 cadres informaticiens seraient recrutés en France cette année 2013, soit une hausse de 14 % par rapport à l’an dernier, d’après l’Association pour l’emploi des cadres.

Malgré le recul sensible des recrutements de cadres en 2013 au niveau national, la fonction informatique devrait rester dynamique, selon les estimations de l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) rendues publiques mercredi.

L’informatique, moteur de l’emploi cadre

D’après l’étude effectuée auprès de 11.000 entreprises du secteur privé, entre 33.500 à 38.000 cadres informaticiens seraient embauchés cette année 2013 en France, contre 33.400 en 2012 (+12 % par rapport à 2011).

Dans une perspective optimiste, les recrutements de cadres en informatique pourraient donc croître de 14 % cette année. En revanche, la progression serait quasi-nulle si l’on considère la fourchette basse des estimations 2013.

Toutes fonctions confondues, les entreprises prévoient de recruter entre 162.000 et 178.000 cadres sur l’année 2013, contre 179.900 l’an dernier. Le repli du marché de l’emploi cadre en France serait donc compris entre 1 % et 10 %.

« L’Apec prévoit une reprise progressive des recrutements de cadres à partir de 2014 sous l’effet d’une reprise économique modérée. Le volume annuel des embauches oscillerait ainsi entre 168.300 et 195.000 sur la période 2013-2017 », a déclaré par voie de communiqué Jean-Marie Marx, directeur général de l’Apec.

L’offre et la demande

L’an dernier, 26 % du total des offres d’emplois diffusées par l’Apec étaient destinés aux cadres informaticiens.

Dans le secteur IT, les offres Apec concernant la fonction exploitation et maintenance ont enregistré la plus forte progression sur douze mois glissants : +46 % avec 10.568 offres sur douze mois.

Les offres liées à la fonction informatique web, sites et portails Internet (+39 %), informatique industrielle (+34 %) et direction informatique (+31 %) ont également bénéficié d’une forte croissance. Suivent : les systèmes et réseaux (+22 %), la maîtrise d’ouvrage (+11 %) et l’informatique de gestion (+5 %).

Quoi qu’il en soit, la progression du nombre d’offres ne se traduit pas forcément par une augmentation des postes à pourvoir. En effet, un recruteur peut publier plusieurs offres pour un même poste et différentes entreprises qui anticiperaient l’obtention d’un marché, publier leurs offres respectives pour un même candidat recruté in fine.

Crédit photo © Fotolia.com


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur