Emploi : les recrutements d’informaticiens restent faiblards, selon l’Apec

Régulations

D’après l’Apec, les offres d’emploi à l’attention des cadres en informatique ont reculé de 2% sur douze mois, de septembre 2012 à octobre 2013. La filière demeure néanmoins l’un des deux principaux moteurs de l’emploi cadre en France.

Le nombre d’offres d’emploi à l’attention des informaticiens a une nouvelle fois baissé de 2% sur les douze derniers mois, malgré une hausse enregistrée au mois d’octobre 2013 (+5% par rapport à octobre 2012), observe l’Apec.

La filière reste malgré tout l’un des principaux moteurs de l’emploi cadre en France, les offres liées à la fonction informatique constituant 26% de l’ensemble des 627 587 offres confiées à l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) de septembre 2012 à octobre 2013.

L’informatique de gestion fait exception

En cumul sur douze mois, les fonctions de direction informatique (-15% à 4 455 annonces), d’informatique industrielle (-13% à 19 503 offres) ainsi que d’exploitation et maintenance informatique (-12% à 9 212 annonces) ont enregistré les reculs les plus importants.

Les annonces dédiées à la fonction systèmes, réseaux et données ont baissé de 7% (30 312 offres). Et les offres centrées sur l’informatique web, les sites et portails Internet (23 669 offres), ont reculé de -4%, même recul pour la maîtrise d’ouvrage (16 144 offres).

Une fois de plus dans le secteur IT, seules les offres en informatique de gestion (57 899 annonces) ont progressé sur douze mois (+9%)… Ces chiffres doivent toujours être considérés avec précaution, car des SSII en situation de concurrence sur un même marché sont susceptibles de publier des annonces similaires correspondant, en fait, à un seul poste à pourvoir.

Une conjoncture défavorable à la baisse du chômage dans l’IT

Tous secteurs et fonctions confondus, le volume d’offres communiquées à l’Apec est resté quasiment stable sur douze mois. L’informatique, avec 161 194 annonces à son actif, n’est plus le principal débouché pour les cadres. Depuis le second trimestre 2013, la filière est devancée par le secteur commercial et marketing (165 655 offres sur douze mois cumulés).

Il semble que la tendance ne puisse s’inverser d’ici la fin de l’année. Selon le baromètre de l’Apec, les prévisions de recrutement d’informaticiens pour le quatrième trimestre 2013 sont en recul de 4 points sur un an. Une conjoncture pas très favorable à un recul du chômage dans l’IT.

Selon les chiffres de Pôle emploi, la France comptait fin septembre 33 900 demandeurs d’emploi de catégorie A dans les systèmes d’information et les télécoms (+3,3% sur un mois). Il faut remonter à février 2005 dans les données publiées par la Dares, bureau statistique du ministère du Travail, pour retrouver un niveau de chômage supérieur dans la filière.

Enfin, rappelons que sur la base d’autres chiffres communiqués par la Dares, l’association professionnelle Munci évalue, à fin 2012, le nombre de chômeurs de catégories A, B, C à 9,8%. Soit 57 000 demandeurs d’emploi sur une base de 582 000 informaticiens en France.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur