Apparition du premier virus pour téléphone mobile

Sécurité

Cabir s’attaque aux combinés fonctionnant sous Symbian OS. Il se propage de mobile en mobile mais n’est pas dangereux. Pour le moment

Il fallait s’y attendre. Les téléphones mobiles devenant petit à petit des véritables petit PC en puissance, ils sont soumis comme leurs grands frères aux attaques virales. Et comme pour les PC, ces virus ‘mobile’ s’attaquent au système d’exploitation le plus installé, à savoir Symbian OS (les Nokia et les Sony Ericsson notamment).

Repéré par Kaspersky Labs, Cabir, c’est son nom, se transmet en tant que fichier SIS (Symbian distribution file), en prenant l’apparence d’un outil de gestion de sécurité Caribe (Caribe Security Manager utility). Une fois le fichier exécuté, l’écran du téléphone affichera le message “Caribe”. Le ver s’installera ensuite dans le système et s’activera à chaque démarrage/allumage du mobile. Il scanne et recherche des mobiles en utilisant la technologie Bluetooth, puis envoie une copie de lui-même au premier téléphone identifié. Néanmoins, selon les experts, ce ver n’est pas malveillant, mais il préfigure les attaques futures contre ces terminaux toujours plus perfectionnés. Son objectif est de démontrer que programmer un ver pour mobiles est possible. Cabir aurait en effet été programmé par “Vallez”, un des membres du groupe 29a spécialisé dans la conception de virus proof-of-concept (preuve de faisabilité). On leur doit le ver Rugrat, le premier virus Windows 64bits.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur