Appels surtaxés : trois administrations majeures passent en tarif local

Régulations

Le passage vers un tarif local devrait permettre aux Français de réaliser une économie de 22 millions d’euros

Les portefeuilles peuvent respirer. Après les hotlines des opérateurs mobiles et Internet, une partie des services de l’administration est revenu aux tarifs d’appel locaux. Selon Les Echos, Eric Woerth, le ministre du Budget, a favorablement accueilli les efforts effectués dans ce domaine.

En effet, pour certains services publics, l’usager pouvait être amené à payer jusqu’à 0,33 centimes d’euro la minute.

L’Unedic, les Centres impôts service et « Allo service publique » ont ainsi tous trois basculé vers une tarification locale. Au mois de juillet, l’assurance maladie devrait être la prochaine sur la liste.

Le passage à une tarification locale entraînera une réduction de 22 millions d’euros sur une facture globale proche de 54 millions.

Rappelons que cette décision a été en grande partie motivée par l a plainte d’une étudiante. Cette dernière s’était étonnée qu’un appel vers le Crous (organisme de gestion de la vie estudiantine) lui ai été facturé 10 euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur