Apple au chevet du bug de Healthkit dans iOS 8

LogicielsMobilité

Healthkit, la boîte à outil santé présent dans iOS 8 contient un bug qui empêche de faire fonctionner les applications tierces. Apple travaille sur un correctif.

Dévoilée en juin à l’occasion de la session d’Apple pour les développeurs (WWDC), HealthKit devait faire ses débuts en grande pompe lors du lancement de iOS 8. Le rendez-vous est visiblement retardé puisqu’un bug l’affectant a été découvert et la plateforme de santé et fitness est mise en veille jusqu’à nouvel ordre. La nature du bug n’a pas été divulguée par Apple. Tout juste sait-on qu’il empêche son fonctionnement et donc celui des applications tierces qui comptaient l’exploiter.

C’est donc une mauvaise surprise associée à la diffusion grand public d’iOS 8 depuis mercredi (un téléchargement qui nécessite 5,7 Go d’espace de stockage), selon nos confrères d’ITespresso. L’information a d’abord été mise au grand jour avec un tweet de Brian Muller, développeur de l’application Carrot Fit de motivation pour le fitness. Il y explique avoir reçu un appel téléphonique d’Apple l’informant que son application ne serait pas disponible au téléchargement par ce que « HealthKit est simplement cassé et n’est pas prêt pour le lancement ».

Un correctif attendu pour la prochaine version d’iOS 8

Apple planche sur un correctif qui devrait être injecté dans une prochaine mise à jour d’iOS 8. Si celle-ci est attendue avant la fin septembre, aucune application ne pourra exploiter HealthKit d’ici là. C’est précisément ce qu’Apple a indiqué, via son porte-parole Trudy Muller, à Tim Bradshaw du Financial Times.

« Nous avons découvert un bug qui nous empêche de proposer les applications utilisant HealthKit avec iOS 8 aujourd’hui. Nous travaillons rapidement afin de corriger ce bug pour une prochaine mise à jour logicielle et proposer les applications avec HealthKit d’ici la fin du mois. »

HealthKit est le premier pas majeur de la firme de Cupertino dans la santé et le fitness. La plate-forme regroupe un ensemble d’API et permet à des applications tierces de santé et de fitness de partager leurs données avec l’application HealthKit.

Les informations alors centralisées sont stockées dans un emplacement sécurisé et c’est l’utilisateur qui décide quelles données peuvent être partagées. En regroupant ces informations (fréquence des battements cardiaques, poids, nombre de pas…) sur la santé et le bien-être jusqu’alors éparpillées dans différentes applications, Apple va permettre de les rendre exploitables plus aisément.

Un profil est alors directement accessible dans l’application HealthKit et ces informations peuvent même être transmises à un médecin. La porte est donc entre-ouverte pour une exploitation dans le domaine para-médicale et médicale. Même si Apple se défend d’ouvrir les vannes de ce type de données sensibles via HealthKit.

Reste à l’ouvrir entièrement avec le rétablissement du patient HealthKit, l’ordonnance préconisant le lancement d’une mise à jour prochaine de iOS 8.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur