Apple aurait basculé son iCloud d’Azure vers Google GCP…

Cloud

Apple, qui utilisait jusqu’ici AWS et Azure pour héberger ses services iCloud, aurait remplacé le cloud Microsoft par celui de Google…

Les services iCloud d’Apple sont principalement hébergés sur des clouds publics plutôt que sur des datacenters propres. La société créée par Steve Jobs n’a jamais publiquement commenté ses choix en la matière, ni les infrastructures mises en place. Jusqu’ici, à en croire la bible iOS Security Guide, Apple utilisait à la fois les clouds Amazon AWS et Microsoft Azure, histoire de ne pas mettre tous ses œufs dans un même panier.

Seulement, depuis 2016, la rumeur court qu’Apple envisagerait de basculer ses ressources Azure vers  Google Cloud Platform. La récente mise à jour du document « iOS Security Guide » vient, en quelque sorte, confirmer la rumeur. En page 57 de ce document, on peut lire en substance que « les blocs chiffrés des fichiers sont stockés, sans aucune information d’identification de l’utilisateur, en utilisant des services de stockage tiers, tels que la plate-forme Amazon S3 et Google Cloud ». Il n’y est plus fait mention d’Azure… Un mauvais coup de pub pour Microsoft et une aubaine pour Google.

Il est fort peu probable qu’Apple, toujours restée extrêmement discrète sur ses choix technologiques, commente davantage ses décisions. Dès lors, il est difficile de déterminer la motivation derrière cette migration d’un cloud à l’autre. Technique ? Culturelle ? Géographique ? Ou tout bêtement financière (GCP pratiquant des prix parfois plus agressifs qu’AWS et Azure pour grappiller des parts de marché à la concurrence) ?
Mais cette décision démontre que, contrairement aux mythes, une entreprise n’est pas si prisonnière de ses choix cloud et que le passage d’un nuage à l’autre reste possible même à l’échelle d’un géant comme Apple.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur