Apple corrige trois vulnérabilités sur Mac OS X et QuickTime

Sécurité

Encore des failles à combler… Le constructeur de Macintosh annonce la correction de trois failles jugées critiques: elles touchent son système d’exploitation et son logiciel QuickTime pour Microsoft Windows

Les temps sont durs pour Apple. Après la découverte récente d’un mystérieux ver «proof of concept» touchant son système d’exploitation Mac OS X, voilà encore trois correctifs. La première faille est localisée dans «Apple Remote Desktop Client» et touche les versions 1.2.x. du logiciel. L’exploitation du défaut de sécurité pourrait permettre à un individu mal intentionné d’exécuter n’importe quelle application avec les privilèges du

root, le “super utilisateur” qui a les pleins pouvoir sur la machine. La deuxième faille affecte QuickTime 6.5.x pour Microsoft Windows et semble tout aussi dangereuse. Elle pourrait permettre l’exécution de commandes arbitraires à distance. A noter qu’Apple ne fournit aucun détail technique à ce propos. La crainte de voir débarquer un ver sur la Toile est sans doute à l’origine de ce refus de divulguer plus d’informations techniques concernant l’exploitation de la faille. Enfin, la troisième vulnérabilité touche à nouveau QuickTime mais, cette fois-ci, les plates-formes Microsoft Windows, Mac OS X et Mac OS X Server sont concernées. La faille, qui rappelle celle découverte dans la librairie JPEG GDI+ sous Windows, résulte d’erreurs de traitements des images au format BMP (bitmap) et permettrait également l’exécution à distance de commandes arbitraires sur la machine vulnérable. Les mises à jour pour les composants affectés sont disponibles sur le site de l’éditeur. Aurélien Cabezon pour Vulnerabilite.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur