Apple dévoile Safari 4 : test exclusif

Logiciels

Il est beau, rapide et respectueux des standards, mais il demeure dans l’ombre de Google Chrome. Test sur trois pages

Opera 10 ne fera pas partie de notre comparatif. La mouture alpha actuelle ne fait pas justice aux travaux de l’équipe de développement, qui compte dévoiler un moteur JavaScript de nouvelle génération très prochainement. De même, nous oublierons Internet Explorer 8, qui vise des buts très différents et ne se veut ni le plus rapide, ni le plus moderne des navigateurs. Notez que nous prendrons en compte les résultats de Safari 3.2.2 (525.28.1), le prédécesseur direct de Safari 4.

Tous nos tests sont effectués sur une machine virtuelle Windows XP monocœur.

Respect des standards : Safari est vainqueur

Au test Acid3, le score de Safari 4 est sans appel : note de 100, fluidité parfaite, rendu sans défauts, c’est une première ! Voilà un net avantage par rapport à la note de 74/100 de Safari 3. Chrome s’en sort avec les honneurs, grâce à une note de 100/100. Une erreur apparait toutefois et le rendu est moins fluide.

Firefox comptabilise 93 points sur 100 et Minefield 94 points sur 100. Si le résultat est bon, le navigateur de la fondation Mozilla est ici à la traine.

Moteur JavaScript : Chrome reste le champion

Pour évaluer les performances des moteurs JavaScript, le test SunSpider demeure une référence, car il comprend une multitude de sous-tests pertinents. Safari 3 met 4.201,4 ms pour réaliser ce test, ce qui le place dans la moyenne basse des navigateurs actuels. Avec Safari 4, 1.072,2 ms sont suffisantes ! Le nouveau moteur JavaScript est bel et bien quatre fois plus rapide que précédemment.

Nous pourrions conclure que cette technologique est la plus rapide du marché. Oui, mais ce serait sans compter sur les évolutions récentes de Chrome, dont le moteur V8 a été largement amélioré. Il passe ce test en 1.019,2 ms. C’est le nouveau record. Firefox – encore une fois – est plutôt en retrait avec un score de 1.853,8 ms pour la version bêta. La compilation journalière fait mieux – 1.585,2 ms – mais ne rattrape toutefois pas ses concurrents.

Le V8 Benchmark Suite favorise nettement Chrome, qui décroche un score de 2.361 points. Safari 4 s’en sort admirablement, avec une note de 1.680 points, en net progrès par rapport à Safari 3, crédité de 181 points. Le cas de Firefox est étonnant : entre la mouture 3.0 et la 3.1, le score chute à 174 points, malgré la présence d’un moteur JavaScript plus véloce. Pire, avec Minefield, il décroit encore pour atteindre les 141 points… alors que le moteur JavaScript est encore plus rapide. Incompréhensible.

safari402.jpg

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT