Apple élargit la commercialisation de l’iPad à Verizon Wireless

CloudOS mobiles

Apple ouvre la distribution de l’iPad à l’opérateur américain Verizon Wireless. Pour mieux contrer l’arriver de Google Android sur ce marché?

Apple s’apprête à faire des infidélités à AT&T opérateur jusqu’alors exclusif aux Etats-Unis pour le terminal phare de la firme à la pomme, j’ai nommé l’iPhone, depuis sa sortie en 2007. En toute logique, c’est l’opérateur qui aurait dû commercialiser l’iPad. Ce qui est effectivement le cas mais AT&T ne sera pas seul très longtemps sur ce terrain. Apple a également signé avec Verizon Wireless pour distribuer sa tablette pendant la période faste des fêtes de fin d’année.

L’iPad sera disponible chez les deux opérateurs à partir du 28 octobre. Au même prix dans les deux cas. Mais Verizon tentera de se distinguer en proposant un hotspot wifi compatible avec son réseau de communication. De quoi séduire bon nombre d’intéressés prêts à s’encombrer d’un routeur supplémentaire sur leur réseau domestique. A noter cependant que l’iPad étant incompatible avec le réseau mobile (CDMA) de Verizon, celui-ci ne commercialisera que les modèles dotés du Wifi. Les deux opérateurs comptent, peu ou prou, le même nombre de points de vente dans le pays : 2200 pour AT&T, 2000 pour Verizon.

L’objectif d’Apple est évidemment de vendre le plus d’iPad possible. Mais les problèmes d’approvisionnement au lancement et la nécessité d’élargir le marché à l’international ne permettait pas à la firme de Steve Job de s’adresser à deux opérateurs nationaux. Ces problèmes étant désormais résolus, Apple s’en donne à coeur joie en signant avec les deux principaux opérateurs du pays.

D’autant que la concurrence se met en route, du côté de Samsung avec sa Galaxy Tab sous Android 2.2. Nombre de tablettes sous Android doivent débarquer sur le marché quand ce n’est pas déjà le cas avec, par exemple, la Streak de Dell ou les produits Archos. Apple a donc tout intérêt à limiter l’expansion d’Android qui lui a déjà ravi la première place sur le marché des smartphones. Sans oublier Microsoft qui pourrait inquiéter Apple. Steve Ballmer a promis que plusieurs tablettes sous Windows 7 verraient le jour avant la fin de l’année, même si elles brillent surtout par leur discrétion.

Concentrer la demande de tablette sur l’iPad semble donc la stratégie mise en place par Apple. La firme est notamment encouragée par les analystes qui estiment à 20 millions le nombre d’unité d’iPad qu’Apple aura vendu en 2011. Signer avec Verizon est aussi un moyen d’élargir les canaux de distribution de l’iPhone qui pourrait ainsi figurer au catalogue de l’opérateur dès 2011. En France, les trois opérateurs mobiles discutent avec Apple pour disposer de l’iPad en propre pour la période de Noël.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur