Apple fait mieux que ses concurrents

Cloud

Apple vend plus d’ordinateurs, squatte le marché des lecteurs MP3 et domine le téléchargement de musique en ligne. Du coup en un an le titre a doublé?

On l’a cru moribond. Pourtant à son échelle, Apple fait mieux que ses concurrents, Dell, HP, ou même Intel. En un an, à la Bourse de New York, le titre a doublé, passant de 14,45 dollars le 8 avril 2003, à 28 dollars au cours de la séance du 8 avril 2004.

Ce succès, Apple le doit en grande partie à la réussite de ses projets sur la musique en ligne. Mais ce n’est pas dout! Par exemple, sur les trois premiers mois de l’année 2004, la firme à la pomme a vendu 829.000 ordinateurs, soit 12% de plus qu’au premier trimestre 2003. Et les ventes à l’industrie progressent plus rapidement encore, de 16% selon IDC. Pas suffisant cependant pour enrayer la chute des parts de marchés du groupe, qui se réduit à un 2% qui le marginalise un peu plus, car durant le même temps Dell ou HP ont eux aussi vu leurs ventes augmenter, et surtout Linux a fait son apparition. L’évolution du groupe a toujours été marquée par ses lancements, plus ou moins réussis : en 1998, l’iMac vient relancer la marque, mais en 200, un cube vient au contraire l’enfoncer ! Alors, fidèle à se réputation, c’est dans des produits originaux qu’Apple a trouvé la force de se maintenir. L’iPod, tout d’abord, 2 millions de lecteurs MP3 vendus depuis sa sortie en décembre 2001. Et iTunes aujourd’hui, 50 millions de titres payants téléchargés, soit 70% de parts de marché selon Nielsen/NetRatings. Les deux activités, iPod et iTunes, devraient rapporter à Apple 1 milliard de dollars sur l’exercice en cours, de quoi permette à Steve Jobs de garder le sourire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur