Apple : la gratuité du système d’exploitation OS X fait sensation

Poste de travail
Apple - OS X Mavericks

En rendant gratuite la nouvelle version de son système d’exploitation OS X, y compris sur les anciennes machines x86, Apple a surpris les marchés et les médias.

Parmi les annonces faites avant-hier par Apple (voir « iPad : Apple n’impressionne pas, malgré le 64 bits » et « Apple bouscule le marché des stations de travail avec son nouveau Mac Pro »), c’est finalement celle qui semblait initialement secondaire qui a fait le plus de remous dans les médias : la gratuité d’OS X 10.9 Mavericks.

Et la presse de découvrir qu’un bon logiciel peut être gratuit (« miracle » que réalisent nombre d’applicatifs open source depuis des années).

La pique envers Microsoft est évidente. La firme de Redmond pourra en effet difficilement suivre Apple sur ce terrain. La volonté de la société à la pomme consistait toutefois probablement plus à redonner de la superbe à ses offres desktop, qu’à aller titiller Microsoft (voir à ce propos « Les 3 armes d’Apple pour reconquérir le marché du PC »).

Il n’en reste pas moins une cruelle réalité pour Microsoft : Windows est aujourd’hui l’unique OS desktop du marché à demeurer payant. Osera-t-on à Redmond jouer aussi le jeu de la gratuité ?

Office, iWork ; même combat

Autre annonce de la semaine, la fourniture d’une licence de la suite bureautique iWork avec chaque machine Apple vendue. Microsoft, n’a pas manqué de railler son concurrent sur son blog, en rappelant que ses tablettes Surface sont elles aussi livrées avec une licence d’Office.

Reste que le cadeau se prolonge chez Apple aussi dans le monde desktop. Un luxe que ne peut se payer Microsoft, qui réalise une bonne partie de son chiffre d’affaires avec les ventes de licences d’Office.

Chez Apple comme chez Microsoft, la suite bureautique reste, en tout état de cause, un produit payant. Il n’est offert que lors de l’achat de certains terminaux. Apple employait d’ailleurs déjà cette méthode pour augmenter l’attractivité de ses offres desktops à l’époque d’AppleWorks. Microsoft a également fait de même avec la Starter Edition d’Office 2010.

Nous sommes donc loin des offres réellement gratuites, comme OpenOffice ou LibreOffice.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – L’histoire des ordinateurs Apple en 20 questions


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur