Pour gérer vos consentements :
Categories: Composants

Apple Intelligence : une marque ombrelle… pour quelles promesses ?

Tri des e-mails, reconnaissance vocale, aide à l’écriture, création d’emojis… Il y a un peu de tout cela dans Apple Intelligence.

Le groupe américain vient d’officialiser cette marque « fourre-tout ». Il y a regroupé l’essentiel des annonces de la WWDC 2024 ayant trait à l’IA.

Apple Intelligence sera livré en bêta cet automne, avec iOS 18, iPadOS 18 et macOS 15, en anglais des États-Unis. Seuls deux modèles d’iPhone seront compatibles (15 Pro et 15 Pro Max). Sur iPad et Mac, il faudra disposer d’un modèle Apple Silicon (puce M1 et ultérieures).

« Beaucoup de modèles » pourront fonctionner en local, nous affirme-t-on. Le reste passera par des serveurs qu’Apple a dotés de ses propres puces et dont le code source des logiciels sera public.

ChatGPT d’abord ; Gemini dans les tuyaux

Les services tiers ne sont cependant pas exclus. Apple travaille notamment avec Google en vue d’intégrer Gemini. Pour le moment, il s’est associé à OpenAI. En conséquence, ChatGPT* (plus précisément GPT-4o) se trouvera intégré à deux niveaux. D’une part, les outils de traitement de texte, pour la partie création de contenu. De l’autre, Siri, qui pourra décider d’y faire appel comme il peut décider de chercher sur Google.

Sous la bannière Apple Intelligence, l’assistant vocal connaît d’autres évolutions. Doté d’un mode de saisie textuelle, il sait interpréter davantage de nuances et mieux gérer l’expression saccadée. Il exploite aussi mieux le contexte de l’écran… et, plus globalement, celui de l’appareil.
Avec l’appui du framework App Intents, Siri pourra exécuter des actions entre applications, en invoquant tout élément du menu.

Comment Apple intègre le traitement du langage…

L’aide à l’écriture apparaît, en l’état, comme une des fonctions les plus « transversales » d’Apple Intelligence. On pourra, en l’occurrence, la retrouver dans toute app utilisant la vue standard d’édition de texte. Au menu, principalement : résumé et réécriture.

Du résumé, il y en aura aussi, entre autres, dans Notes et Téléphone, pour accompagner la transcription audio. Dans Safari aussi, au niveau du mode lecture (en plus d’une fonctionnalité de détection des éléments d’intérêt sur une page). Également dans Mail, qui utilisera aussi de l’IA pour catégoriser et prioriser les messages.
La priorisation s’appliquera aussi aux notifications, y compris dans le cadre d’un mode Focus « Réduire les interruptions ».

… et celui des images

La génération d’images version Apple Intelligence aura également des applications à plusieurs niveaux. Parmi eux :

– Création d’emojis de contacts, en particulier dans l’applications Messages, en tenant compte du contexte
– Création d’images avec Image Playground, en tant qu’application autonome ou fonctionnalité embarquée
– Transformation de croquis à l’appui d’éléments de contexte avec Image Wand (qui rappelle le Circle to Search de Google)

* L’accès à ChatGPT n’entraînera pas de frais, assure Apple, sans spécifier d’éventuelles limites. On pourra toutefois connecter un compte payant pour en exploiter les capacités.

Illustrations © Apple

Recent Posts

La Suite Numérique : les errements d’un projet d’État

La Cour des comptes pointe les résultats insuffisants de La Suite Numérique (ex-SNAP) et évoque…

1 jour ago

Apple Pay : l’UE valide l’ouverture à la concurrence sur les iPhone

La Commission européenne approuve la proposition d’Apple permettant à des concurrents de proposer des solutions…

1 jour ago

Que d’eau ! Les engagements d’AWS pour en économiser

AWS entend devenir « water-positive » pour 2030. Que recouvre cet objectif ?

2 jours ago

PC : le marché renoue avec la croissance au deuxième trimestre

Après sept trimestres consécutifs de baisse, le marché mondial des PC traditionnels affiche un rebond…

2 jours ago

Le CISPE et Microsoft trouvent un accord : et maintenant ?

Le CISPE s'est engagé à retirer sa plainte contre Microsoft. Quelle monnaie d'échange le groupe…

2 jours ago

Silo AI, une nouvelle prise pour AMD dans le vivier européen de l’IA

Après avoir acquis Mipsology en France, AMD s'empare de Silo AI, tête de pont de…

2 jours ago