Apple lance son iPhone 3G dans dans 20 pays. Avec quel stock?

Régulations

Le ‘smartphone’ de la marque à la pomme est présent dans 42 pays. Mais avec quel niveau de stock -s’interroge le réseau

Ce 22 août, Apple a annoncé par la bouche de Tim Cook, vice-president , que la diffusion de l’iPhone vient d’être élargie à 20 nouveaux pays – ce qui représente un total de 42 ‘marchés’ couverts.

L’objectif pour la fin de l’année 2008 est d’atteindre 70 pays – a-t-il précisé. Or une question se pose crûment : le niveau actuel des stocks de fabrication permet-il de répondre à la demande?

Car lors d’une communication précédente avec des analystes, il y a un mois (le 21 juillet), ce même manager avait reconnu que la situation était tendue. Mais il s’était voulu rassurant.

Les pays où l’iPhone 3G débarque sont l’Amérique du Sud (Argentine, Chili, Colombie, Guatemala, Honduras, Equateur, Pérou, Salavador, Uruguay…), la Pologne, la République Tchèque, la Roumanie, la Slovaquie, l’Inde, et Singapour.

La prochaine extension de l’iPhone 3G se fera notamment vers la Russie où Apple aurait signé avec Mobile TeleSystems, sans s’interdire de négocier également un accord VimpelCom et MegaFon.

Concernant le risque de rupture de stock, la firme à la pomme se veut confiante. Aux Etats-Unis, les stocks se sont reconstitués depuis le 11 juillet, date où il y a eu problème d’approvisionnement.

Difficile de confirmer à ce jour si la pénurie, comme chez AT&T, menace plus le modèle 8 gigas, que les deux autres modèles à 16 gigas.

Aux Etats-Unis, l’opérateur partenaire se veut rassurant : il parvient à livrer, après avoir refait ses stocks ce 22 août, au moins pour les modèles 16 gigas. Pour le modèles 8 gigas, il faudra patienter jusque dans le courant de cette dernière semaine d’août.

Au Royaume-Uni, l’opérateur O2 évoque sur son site web une “disponibilité limitée”.

Chez Orange, il n’est pas fait mention de pénurie. L’opérateur annonce trois nouveaux forfaits (lire notre article, par ailleurs).

Et certains abonnés de France Télécom s’inquièteraient plutôt de problèmes de bridage du réseau à 384 kbits/s – au moins, semble-t-il, pour tous les forfaits “grand-public” Origami (2h).

Il est vrai qu’Apple n’a pas besoin de ces alertes, même si elles sont flatteuses et confirment le succès de l’iPhone.

Depuis moins de 3 semaines, la firme affronte le mécontentement de consommateurs américains mettant en cause la connectivité de l’appareil . Certains ont décidé de constituer une action collective en justice, sans trop savoir si les difficultés de connexion sont dues au réseau plutôt qu’au terminal…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur