Apple libère Snow Leopard

Logiciels

Le support d’Exchange et l’optimisation des performances constituent les principales innovations du nouveau système d’exploitation d’Apple.

C’est donc en plein été, aujourd’hui vendredi 28 août, qu’Apple décide de libérer son nouveau félin Snow Leopard. La mise à jour depuis Leopard est proposée à 29 euros en version mono poste et 49 euros en pack familial (5 licences). Apple propose également d’acquérir le Mac Box Set qui inclut l’OS accompagné d’iWork’09 et iLife’09 pour 169 euros (229 euros en version multi postes). Une offre de mise à niveau (Up-to-date) à 8,95 euros est par ailleurs proposée aux clients qui auront acheté un Mac entre le 8 juin et le 26 décembre.

Comme son nom de code le laisse deviner, Mac OS X 10.6 se veut une amélioration de Mac OS X 10.5. Amélioration notable essentiellement avec l’introduction du client Microsoft Exchange Server 2007 en natif dans Mail le carnet d’adresse et iCal (l’agenda). Selon la démonstration qu’a pu suivre Silicon.fr, la mise en œuvre d’Exchange dans ces différents logiciels passe par la simple création d’un nouveau compte «Exchange». Cette nouveauté permettra aux utilisateurs de Mac OS de maintenir le contact avec leur compte entreprise, sur place comme à distance.

Pas de quoi remplacer les PC sous Windows par des Mac pour autant. « Apple ne propose aucun service ou support aux entreprises et la plupart des organisations continueront de s’appuyer sur Windows pour exploiter la majorité de leur applications », considère Mike Silver, analyste au Gartner. « De plus, dans la mesure où les utilisateurs de Mac ont encore besoin d’Office, en mode natif ou depuis une machine virtuelle Windows, le support natif d’Exchange, qui ne supporte pas les fichiers personnels d’Oulook (PST), ne couvrira qu’une part des besoins. »

Ce qui n’empêche pas Apple de claironner que Snow Leopard est « le seul système d’exploitation de bureau doté de la prises en charge native d’Exchange 2007 ». Un pied de nez à Windows dont le client Exchange passe par Outlook proposé dans… le pack Office (certes, Outlook Express/Live Mail est livré par défaut dans Windows mais il n’offre pas la gestion d’agenda).

Snow Leopard devrait également se distinguer par ses performances. Lesquelles passent notamment par la prise en charge, automatique pour la première fois, du mode 64 bits de l’OS. Selon des tests internes à Cupertino, Mail serait 85 % plus rapide à charger les messages, la sauvegarde de Time Machine est accélérée jusqu’à 50 % tout comme le navigateur Safari qui bénéficie des performances du moteur de JavaScript Nitro. A noter que ce dernier devrait également mieux résister aux plantages dus aux plugins. Seul un rafraîchissement de la page sera nécessaire pour relancer l’accès au contenu en ligne.

Performances améliorées également avec l’introduction de Grand Central Dispatch (GCD) qui permet à Snow Leopard de tirer parti de la puissance des processeurs multicoeur tant au niveau des API systèmes, qu’aux frameworks. Enfin, le support de l’OpenCL permettra aux développeurs de s’appuyer sur les processeurs graphiques pour accélérer les applications (autres que les jeux vidéo).

Amélioration du Finder, et intégration de Exposé dans le Dock (ce qui simplifie la gestion de l’affichage des fenêtres), introduction de Quick Time 10 avec nouvelle interface, possibilité de sélectionner les passages à visionner dans une vidéo et fonction de partage sur iTunes, MobileMe ou l’incontournable YouTube, ou encore installation plus rapide de l’OS avec vérification de compatibilité des applications et optimisation de l’espace disque (avec la libération jusqu’à 7 Go de données) sont quelques-unes des nouveautés qui viennent enrichir le système. Vue la saison, il n’y a plus qu’à espérer que le léopard des neige supporte bien la chaleur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur