Apple ouvre un nouveau centre de R&D en Israël

Composants

Apple a attendu que Texas Instruments dégraisse en Israël pour y ouvrir un nouveau centre de R&D et recruter.

C’est à Ra’anana, en Israël, qu’Apple va ouvrir au cours du second semestre un nouveau centre de recherche et développement. Ce sera le troisième centre de R&D israélien d’Apple, après Haïfa ouvert l’an passé et l’acquisition d’Anobit (mémoire flash) à Hertezliya.

C’est le magazine économique israélien Globes qui a révélé le lancement du projet, qui était attendu.

Apple opportuniste

Apple aurait attendu l’annonce du licenciement de 1700 employés de Texas Instrument dans le monde, dont en particulier 250 en Israël, soit la moitié de ses équipes de développements locales.

La marque à la pomme a ainsi profité de ce mouvement pour recruter une centaine de chercheurs qualifiés de TI, avec en projet d’employer localement 100 à 150 personnes.

Communications sans fil

Si Apple n’a donné aucune information sur ses projets à Ra’anana, le recrutement d’ingénieurs de TI en dit long sur les domaines de recherche qui devraient être couverts.

Les ingénieurs de TI travaillaient sur les projets de Butterfly, une acquisition réalisée par le fondeur dans les années 90, de développement de composants pour la communication sans fil de proximité, WiFi, Bluetooth et NFC.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur