Apple ouvre iCloud et iWork aux utilisateurs de PC

BureautiqueLogiciels
Apple boutique (Londres)

La version web d’iWork, la suite bureautique d’Apple, est accessible depuis des machines n’utilisant ni iOS, ni OS X. Est est accessible sur le cloud de la firme.

Jusqu’alors, l’accès au Cloud d’Apple, et à ses applications, nécessitait de posséder un terminal conçu par la firme à la pomme, fixe ou mobile. Cette limite est aujourd’hui en train de tomber. Ainsi, la version bêta d’iCloud est accessible à toute personne équipée d’un navigateur web, y compris depuis des OS non Apple, comme Windows ou Linux.

La firme de Cupertino concurrence ainsi directement les offres Google Drive et Microsoft Office Online. De fait, la suite iWork – comprenant Pages (traitement de texte), Numbers (tableur) et Keynote (présentations) – est accessible en version web sur le Cloud d’Apple. Cette offre est proposée gratuitement, avec 1 Go d’espace de stockage.

Si cette solution n’est pas aussi avancée que les offres concurrentes, elle aura le mérite pour Apple de lui permettre d’attirer des curieux… et peut-être de les convertir à ses technologies.

Apple réconcilié avec Windows ?

C’est une bonne nouvelle pour les utilisateurs, qui voient ainsi Apple revenir à de meilleurs sentiments. Ces dernières années, la firme avait de plus de plus verrouillé ses solutions logicielles autour de ses seules machines. Ainsi, la firme a arrêté de proposer une version Windows de Safari en 2012.

Précédemment, elle avait abandonné le marché des suites bureautiques Windows lors du passage d’AppleWorks à iWork en 2005. Seul iTunes est sorti indemne de ce repli, conservant des moutures Mac et PC.

À lire aussi :
Apple passe le cap des 700 milliards de $ de capitalisation boursière
Croissance attendue des ventes de Mac d’Apple en 2015
Une voiture sans conducteur signée Apple ?

Crédit photo : © 1000 Words – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur