Apple : pas de surveillance de masse de la part du gouvernement américain… officiellement

JuridiqueRégulationsSécurité

Les États-Unis arrivent en tête des pays ayant effectué des demandes d’informations auprès d’Apple. Toutefois, aucune écoute de masse n’aurait été opérée.

Apple vient de publier les chiffres des demandes de renseignements en provenance de gouvernements (le rapport de la firme se trouve ici). Il s’agit de divulgations d’informations faites dans le cadre d’enquêtes judiciaires.

La société aurait reçu entre 1000 et 2000 demandes de la part du gouvernement américain, concernant entre 2000 et 3000 comptes. Apple ne peut se montrer plus précis concernant ces chiffres, ni même les réponses données à ces requêtes, la loi américaine le lui interdisant. La firme en appelle d’ailleurs à plus de transparence dans ce domaine.

En Europe, le top5 des pays demandeurs est constitué du Royaume-Uni (127 dossiers), de l’Espagne (102 dossiers), de l’Allemagne (93 dossiers), de la France (71 dossiers) et de l’Italie (60 dossiers). Notez toutefois qu’il reste rare que la société fournisse des données stockées par les utilisateurs (documents, contenu d’emails, etc.). Elle se borne en général à fournir des informations liées aux comptes de ses clients (nom, adresse, utilisation de services, etc.).

Concernant les terminaux, 3542 requêtes ont été faites par le gouvernement américain, suivi par son homologue allemand (2156 demandes).

Pas de surveillance à grande échelle

Apple signale également n’avoir jamais reçu de demandes placées sous la section 215 du Patriot Act… et ne pas vouloir répondre favorablement à de telles requêtes.

La section 215 du Patriot Act permet au FBI de demander des informations sur une base plus large (et donc touchant un grand nombre de comptes simultanément) dans le cadre d’enquêtes liées à des affaires de terrorisme ou d’espionnage.

L’affaire Prism d’écoute à grande échelle opérée par la NSA tendrait toutefois à montrer que le gouvernement américain a préféré éviter d’utiliser la voix officielle, en obtenant les informations voulues par d’autres moyens. Rappelons ainsi la facilité avec laquelle l’agence de renseignement a su capter des données utilisateurs de certains grands services web (voir « La NSA intercepte les données de Google et Yahoo! »).

Crédit photo : © Brian A Jackson – shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 10 questions sur l’iPad d’Apple

Les photos officielles des iPhone 5s et 5c d’Apple

Les photos officielles des iPhone 5s et 5c d’Apple

Image 1 of 8

iPhone 5s
L’iPhone 5s, nouveau vaisseau amiral de la firme de Cupertino.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur