Apple protège ses produits à coup de plaintes en justice

Régulations
Du rififi dans le nuage entre Amazon et Google

Pour avoir fabriqué et vendu des accessoires pour iPod sans l’accord d’Apple, une société américaine doit faire face à une plainte du géant

Apple ne blague pas avec sa marque. Une société américaine basée en Floride, Atico International, en fait la cruelle expérience. Selon Informationweek, la firme de Cupertino a engagé des poursuites contre Atico pour le motif suivant : la société fabrique entre autres des alarmes, des radios et des enceintes destinées à l’iPod sans aucune autorisation de la marque à la pomme.

Atico fabrique et vend différent accessoires commercialisés sous le nom « Living Solutions ». [Les produits] sont vendus en ligne et dans tout le pays” indique le document contenant la plainte formulée par Apple.

La firme de Cupertino consciente des marchés potentiels que peuvent créer ses produits propose à ses futurs partenaires un programme baptisé Made for Apple. Un rapide coup d’œil aux termes du contrat permet d’expliquer pourquoi certaines sociétés cherchent à contourner la vigilance de la firme de Cupertino.

Selon CNET, tout fabricant de produit Made for Apple doit verser à Apple des royalties de 10%, basé sur le prix de vente en gros des articles. Selon la même source, cette dîme aurait pu atteindre 4 dollars par article en 2006.

Avec le succès sans commune mesure de l’iPod, il est clair qu’avec de tels accords, les retombées économiques pour Apple sont assurément au rendez-vous. D’où ce coup de semonce tiré par le père de l’iPhone. L’avertissement est clair : fabriquer un produit compatible Apple nécessite forcément l’aval d’Apple.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur