Diversité : Apple compte trop d’Adam et pas assez d’Eve

Régulations

La sous-représentation des femmes et de minorités ethniques est une constante dans les grands groupes high-tech américains. Apple ne déroge pas à la règle.

Après Google, LinkedIn, Yahoo, Facebook et Twitter, Apple dévoile à son tour ses chiffres sur la diversité de ses effectifs. La firme de Cupertino n’échappe pas à la sous-représentation des femmes et des minorités ethniques.

Des fonctions IT au top management

L’effectif d’Apple – 98 000 personnes dans le monde – est constitué à 70% d’hommes et 30% de femmes, une répartition similaire à celle de ses concurrents. Parmi les dirigeants du groupe informatique californien, on ne compte plus que 28% de femmes, mais ce taux est supérieur de 7 points à celui publié par Google ou Twitter au début de l’été. Dans les métiers IT, le fossé se creuse : 80% des informaticiens employés par Apple sont des hommes. 20% de femmes sont impliquées, cette proportion est tout de même supérieure de 10 points à celle affichée par Twitter.

Les statistiques ethniques US

Aux États-Unis, où les statistiques ethniques sont autorisées, l’effectif d’Apple est « blanc » à 55% (ce taux passe à 64% chez les dirigeants). Les personnes qui déclarent une origine asiatique constituent la minorité la plus représentée (15% de l’effectif américain d’Apple, 23% dans les métiers IT). Les autres minorités ethniques forment collectivement 21% de l’effectif américain du groupe. Les 9% restants n’ont pas fait de déclaration à ce sujet.

« En tant que CEO, je ne suis pas satisfait de (ces) chiffres », a déclaré Tim Cook dans une lettre associée au rapport du groupe sur la diversité et l’inclusion. « Ils ne sont pas nouveau pour nous et nous travaillons dur pour les améliorer. Nous faisons des progrès et sommes engagés à être aussi innovants dans la promotion de la diversité que nous le sommes dans le développement de nos produits », a-t-il ajouté. Pour le dirigeant, la diversité va bien au-delà du genre et de l’origine, elle concerne également le handicap et les orientations personnelles de ses collaborateurs.

crédit photo @rzoze19-Shuttertock


Lire aussi

La diversité est aussi en panne au sein de Twitter

Technologies de l’information : où sont les femmes ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur