Apple s’enfonce

Régulations

La firme à la pomme enchaîne un deuxième trimestre de pertes. Certaines de ses chasses gardées commencent à être sérieusement concurrencées.

Rien ne va plus pour Apple? La firme de Cupertino a subi au premier trimestre de son exercice 2002-2003 sa deuxième perte d’affilée. Ce trimestre a été affecté par une charge de restructuration et par des ventes de fin d’année médiocres.

La perte est de 8 millions de dollars, à comparer à un bénéfice net de 38 millions de dollars, un an auparavant. Les ventes de Macintosh, le produit phare d’Apple, stagnent avec 743.000 unités écoulées. Pas d’amélioration à Noël Les fêtes de fin d’année auront été décevantes pour Apple qui prévoyait un léger bénéfice sur le premier trimestre de son exercice. Mais les ventes d’ordinateurs personnels ont marqué le pas en raison d’un marasme économique généralisé. Et de l’avis des analystes, il semble qu’elles n’ont guère rattrapé le retard durant les fêtes de fin d’année. Même sur ses domaines réservés: l’école, le graphisme, la vidéo, la marque à la pomme commence à être sérieusement concurrencée par les PC sous Windows. Stagnant autour des 2% de part de marché, Apple compte une fois encore sur une nouvelle campagne de pub pour relancer ses ventes. Safari, un concurrent à Internet Explorer

Apple va peut-être mal mais sa capacité d’innovation persiste bien. La firme lance ainsi son propre navigateur internet, il s’agit de Safari. Ce dernier se veut plus rapide que les autres navigateurs. Il faut dire que, dans le monde Mac, les navigateurs s’avèrent généralement plus lents que sur PC. Entre autres fonctionnalités, on trouve dans Safari : -un champ dédié à Google, -un procédé de modification des noms de sites que l’on souhaite conserver en tant que favoris, -un système de blocage des pop-up etc… La version bêta de ce navigateur est aujourd’hui disponible.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur