Apple s’intéresse à son tour au paiement mobile sans contact

SécuritéSmartphones

Apple s’apprête à mener des expérimentations de paiement par téléphone mobile dans ses Apple Store. Avec une technologie qui rend compatible ses iPhone avec la technologie sans contact NFC.

Jusqu’alors relativement absent du débat NFC (Near Field Communication), Apple s’intéresse à la question des paiements depuis les terminaux mobiles via ses Apple Store. Les Echos (16/06) rapporte que Cupertino s’apprête à expérimenter la technologie de transaction sans contact dans ses magasins en France. Seraient concernés les Apple Store de Velizy et Montpellier dans un premier temps puis ceux de Paris (Louvre et Opera) avant la fin de l’année. Une expérimentation à l’échelle internationale : des projets pilotes seront également menés en Europe (Espagne, Royaume-Uni, Pays-Bas), au Canada, en Chine et en Australie. Apparemment, les Etats-Unis ne sont pas concernés.

L’expérimentation vise à vérifier l’intérêt et le bon fonctionnement d’un système de paiement depuis un téléphone mobile, équipé ou non d’un composant NFC, voire d’une carte bancaire (mais dans ce dernier cas l’intérêt est réduit puisque les montants des transactions est généralement limité à 20 euros, une somme souvent largement dépassée par les prix des produits Apple). Pour y parvenir, Apple s’est équipé du terminal de paiement ISMP d’Ingenico. Cet appareil lit les puces NFC, les codes barre, les pistes magnétiques et, surtout, c’est la première solution à pouvoir transformer un iPhone ou iPod touch en porte-monnaie électronique sécurisé, simplement en glissant le smartphone «pommé» dans le lecteur.

Ingenico terminal de paiement ISMP
Le lecteur NFC ISMP d'Ingenico autorise le paiement mobile sans contact depuis un iPhone.

Une solution idéale pour Apple puisque ses terminaux mobiles sont pour l’heure dépourvus de puce NFC qui permet d’établir la connexion sans fil entre les deux appareils. Et Cupertino ne donne pas l’impression de vouloir adopter au plus vite cette technologie. Ainsi, le prochain iPhone 5 ne devrait pas en être pourvu. Pourtant, Apple ne peut se permettre de se laisser distancer sur ce terrain. Notamment face à Google qui propose le Nexus S, son premier terminal équipé d’une puce NFC, et ambitionne de grands projets autour de cette technologie, notamment à travers des expérimentations attendues aux Etats-Unis cet été.

Une initiative qui émule le marché. RIM et HP, notamment, ont ainsi annoncé leur intention d’équiper leurs produits BlackBerry, PlayBook et WebOS. En France, après les expérimentations grandeur nature à Nice, notamment, 1 million de terminaux compatibles permettront le paiement mobile (mais aussi les services tels que la gestion des titres de transports publics) avant la fin de l’année. Et les services mobiles devraient être lancés dans une vingtaine de pays dans les prochains mois. Le cabinet d’études Juniper Research estime à 50 milliards de dollars, le montant des transactions opérées en NFC en 2014. Un marché à ne pas laisser passer pour les principaux constructeurs de smartphones. Y compris Apple qui semble préférer étudier le comportement des consommateurs de la marque avant, éventuellement, de mettre à niveau ses propres terminaux mobiles.

<p>Jusqu’alors relativement absent du débat NFC (Near Field Communication), Apple s’intéresse à la question des paiements depuis les terminaux mobiles via ses Apple Store. <em>Les Echos</em> (16/06) rapporte que Cupertino s’apprête à expérimenter la technologie de transaction sans contact dans ses magasins en France. Seraient concernés les Apple Store de Velizy et Montpellier dans un premier temps puis ceux de Paris (Louvre et Opera) avant la fin de l’année. Une expérimentation à l’échelle internationale&nbsp;: des projets pilotes seront également menés en Europe (Espagne, Royaume-Uni, Pays-Bas), au Canada, en Chine et en Australie. Apparemment, les Etats-Unis ne sont pas concernés.</p>

<p>L’expérimentation vise à vérifier l’intérêt et le bon fonctionnement d’un système de paiement depuis un téléphone mobile, équipé ou non d’un composant NFC, voire d’une carte bancaire (mais dans ce dernier cas l’intérêt est réduit puisque les montants des transactions est généralement limité à 20 euros, une somme généralement largement dépassé par les prix des produits Apple). Pour y parvenir, Apple s’est équipé du terminal de paiement ISMP d’Ingenico. Cet appareil lit les puces NFC, les codes barre, les pistes magnétique et, surtout, c’est la première solution à pouvoir transformer un iPhone ou iPod touch en porte-monnaie électronique sécurisé, simplement en glissant le smartphone «pommé» dans le lecteur.</p>

<p>Une solution idéale pour Apple puisque ses terminaux mobiles sont pour l’heure dépourvus de puce NFC qui permet d’établir la connexion sans fil entre les deux. Et Apple ne donne pas l’impression de vouloir adopter au plus vite cette technologie. Ainsi, <a href=”http://www.silicon.fr/pas-de-nfc-chez-apple-avant-liphone-6-47495.html”>le prochain iPhone 5 ne devrait pas en être pourvu</a>. Pourtant, Apple ne peut se permettre de se laisser distancer sur ce terrain. Notamment face à Google qui propose le <a href=”http://www.silicon.fr/google-france-presente-le-nexus-s-gingerbread-tout-seul-43532.html”>Nexus S</a>, son premier terminal équipé d’une puce NFC, et <a href=”http://www.silicon.fr/google-entre-par-la-grande-porte-au-nfc-forum-49031.html”>ambitionne de grands projets</a> autour de cette technologie, notamment à travers <a href=”http://www.silicon.fr/google-met-le-cap-sur-le-paiement-sans-contact-47609.html”>des expérimentations</a> attendues aux Etats-Unis cet été. </p>

<p>Une initiative qui émule le marché. RIM et HP ont ainsi annoncé leur intention d’équiper leurs produits <a href=”http://www.silicon.fr/les-terminaux-blackberry-futurs-adeptes-du-nfc-46595.html”>BlackBerry et PlayBook</a> et <a href=”http://www.silicon.fr/hp-plonge-dans-le-paiement-mobile-nfc-53904.html”>WebOS</a>. En France, après <a href=”http://www.silicon.fr/nice-premiere-ville-europeenne-sans-contact-40509.html”>les expérimentations grandeur nature à Nice</a>, notamment, <a href=”http://www.silicon.fr/un-million-de-telephones-nfc-en-france-en-2011-53219.html”>1 million de terminaux compatibles</a> devraient permettre le paiement mobile (mais aussi les services tels que la gestion des titres de transports publics) avant la fin de l’année. Et les services mobiles devraient être lancés dans une vingtaine de pays dans les prochains mois. Le cabinet d’études Juniper Research estime à 50 milliards de dollars, le montant des transactions opérées en NFC en 2014. Un marché à ne pas laisser passer pour les principaux constructeurs de smartphones. Y compris Apple qui semble préférer étudier le comportement des consommateurs de la marque avant, éventuellement, de mettre à niveau ses propres terminaux mobiles.</p>


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur