Apple squatte le marché des batteries lithium-ion

CloudPortablesSmartphonesTablettes

Les importants besoins d’Apple en matière de batteries risque de pousser le marché à la pénurie et, donc, à l’augmentation des prix.

La production de batteries à technologie lithium-ion devrait augmenter dans les mois qui viennent. Si, selon différentes sources issues des analyses des marchés asiatiques, les modules lithium-ion occupent environ 10 % de la production aujourd’hui, les fabricants taïwanais Simplo Technology et Dynapack International Technology estiment que ce taux pourrait rapidement monter jusqu’à 30 % de leur production. Intel avance même le chiffre de 40 %, rapporte notre confrère EweekEurope.co.uk. Conséquence, les prix risquent de grimper alors que les stocks diminuent.

La cause en reviendrait à Apple. Pour alimenter ses MacBook, iPhone, iPad et autre iPod touch, Cupertino doit garantir ses lignes d’approvisionnement. Seulement, les formats compactes et ultra fins se généralisant dans les outils informatiques poussent les autres constructeurs à sélectionner ces technologies à base de polymères pour équiper les tablettes, netbook et autres laptop ultra-portables. D’où l’augmentation de la demande sur le marché des batteries lithium-ion.

HP et Acer ne cacheraient pas leurs besoins de nouveaux fournisseurs en la matière, rapporte eWeek. L’entrée d’Asus et Dell sur le marché de l’ultra fin aurait également provoqué une hausse de tarifs de 20 %. Et risque de se poursuivre au cours des prochains trimestres. Sans oublier que les conséquences de la catastrophe japonaise en mars, provocant notamment l’arrêt temporaire de deux unités de production de Sony, n’arrange pas la situation.

Apparue sur le marché en 1991 (chez Sony), les modules de charges lithium-ion présentent plusieurs avantages sur les autres technologies, notamment les batteries au lithium metal ou nickel-cadmium. Ainsi, elles supportent de hautes tensions (3,6 Volt) par cellule là où un module a base de nickel en nécessite trois de 1,2 V (un avantage pour alimenter les smartphones, notemment). Par ailleurs, elles ne subissent pas l’effet mémoire qui nécessite leur décharge complète avant leur charge (tout aussi complète). Et elles se chargent plus vite.

Néanmoins, les inconvénients ne manquent pas. Les batteries polymères sont sensibles et délicates à fabriquer. Elles nécessitent notamment un circuit de protection pour maintenir le voltage. Et donc plus chères à produire (de 40 % par rapport à une solution nickel-cadmium). Elles sont plus sensibles que la moyenne au vieillissement. Enfin, elles ne se recyclent pas (à ce jour).

Mais la question de la protection de l’environnement ne dissuadera pas les constructeurs de PC à revoir leur stratégie. A commencer par Apple qui, par anticipation, a sécurisé ses stocks à des prix figés et, donc, probablement inférieurs à ceux de ses concurrents. Mieux, en multipliant les volumes, Apple pourrait mettre la pression sur ses fournisseurs et obtenir des baisses tarifaires quand les autres subissent des augmentations. Ce qui permettrait à la firme à la pomme de rendre ses produits toujours plus concurrentiels face à ceux d’en face…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur