Apple sur la localisation des données de l’iPhone : «C’est à cause d’un bug»

Sécurité

Apple justifie la collecte des données de localisation par l’iPhone comme nécessaire au bon fonctionnement de ses services de géolocalisation. Le stockage local et sur un an des données relève du bug qui sera prochainement corrigé.

Apple est finalement sorti de son silence sur l’affaire du mouchard de l’iPhone conservant l’historique des déplacements géographiques de ses utilisateurs à leur insu. Dans une FAQ dédiée à la question, l’entreprise de Cupertino commence par expliquer qu’elle « ne surveille pas les données de localisation de votre iPhone » et qu’elle ne le fera jamais.

Selon l’entreprise californienne, il s’agit simplement d’un malentendu. « Fournir aux utilisateurs mobiles une information rapide et une localisation précise, tout en préservant leur sécurité et leur vie privée, a soulevé des questions techniques très complexes difficiles à développer ici. Les utilisateurs sont confus, en partie parce que les créateurs de cette nouvelle technologie (y compris Apple) ne les ont pas assez éduqué sur ces questions. »

Il aura donc fallu que quelques développeurs, dont Paul Courbis, mettent à disposition des applications permettant d’exploiter les données de localisation enregistrées par l’iPhone pour qu’Apple consente à expliquer sa politique en la matière. Dans les faits, le smartphone de Cupertino n’enregistre pas les cordonnées géographiques de l’utilisateur mais construit une base de données sur les points de connexion wifi et GSM/3G que croise l’iPhone au cours de ses déplacements. Dans le seul but d’améliorer les services exploitant des données de localisation, notamment pour réduire le temps de calcul utilisé par la seule technologie GPS. Des explications similaires à celles de Google et Microsoft confrontés aux mêmes interrogations.

Tout le reste n’est que bug, selon Cupertino. La conservation des données sur une année entière? Une erreur de programmation qui va être corrigée pour réduire la durée à sept jours (comme chez Android). Le maintien de l’enregistrement des données de localisation même lorsque l’utilisateur a coupé la fonctionnalité? Un bug qui sera corrigé « très prochainement ». La sauvegarde du cache des enregistrements de localisation sur le Mac/PC lors de la synchronisation avec iTunes? Une fonctionnalité qui sera bientôt supprimée et les données seront également effacées lorsque l’utilisateur désactive le service de géolocalisation, promet la firme de Steve Jobs.

Toutes ces mises à jour auront lieu dans les prochaines semaines à travers une mise à jour intermédiaire d’iOS. Une version plus avancée, prévue à une date non précisée, permettra de chiffrer les données de localisation enregistrée en mémoire sur l’iPhone afin d’assurer leur confidentialité. Apple ajoute par ailleurs que les données ainsi récoltées ne sont communiquées à des tiers, notamment les annonceurs, que lorsque les utilisateurs en accordent explicitement l’autorisation (encore faut-il qu’il en ait conscience lorsqu’il répond ‘OK’ à la requête d’une application).

Si Apple corrige le tir et s’explique, il n’en reste pas moins vrai que la question de l’usage des données personnelles, de localisation ou autres, reste un sujet sensible. A tel point qu’une commission sénatoriale américaine a programmée une audition le 10 mai prochain pour que les responsables de Google et Apple s’expliquent. Google a, pour sa part, été condamné en France par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) dans l’affaire des données personnelles illégalement récoltées pour le service Street View.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur