Pour gérer vos consentements :

Apple Swift, le langage qui monte, qui monte…

Introduit à l’occasion de la conférence WWDC 2014 d’Apple, le langage Swift est en train de se tailler une belle réputation auprès des développeurs. Selon Redmonk, qui établit un classement des langages de programmation les plus utilisés sur la planète, la technologie de Cupertino se classe en 22e position.

Certes, Swift n’entre pas (encore) dans la liste des 20 premiers langages informatiques du classement. Mais, classé en 68e position au troisième trimestre 2014, il a sauté 46 places durant le quatrième. Alors que le gain de 5 à 10 places est généralement considéré comme « une croissance spectaculaire », selon Stephen O’Grady, confondateur de Redmonk en 2002. « En regard de cette ascension spectaculaire, il semble raisonnable de s’attendre à ce que Swift figure dans le Top 20 des langages au troisième trimestre de cette année », commente-t-il.

Remplacer Objective-C ?

Spécifiquement conçu pour l’écosystème iOS et Mac OS, Swift est amené à cohabiter avec l’Objective-C (voire même à le remplacer à terme), langage dédié aux plates-formes Apple et jugé souvent trop complexe pour les développeurs amateurs. Objective-C se classe aujourd’hui en dixième position dans le classement de l’analyste. Javascript, Java, PHP, Python et C# constituant, dans cet ordre, le top 5 actuel.

La montée en puissance de Swift sera également soutenue par les développements communs qu’Apple et IBM entendent mener pour servir le monde de l’entreprise à travers un partenariat signé en juillet 2014 et qui s’est concrétisé, en décembre dernier, avec la livraison des premiers applications MobileFirst for iOS. Selon le Pdg d’Apple Tim Cook, il y aura, à terme, une centaine de ces développements propres à des segments industriels. Les besoins en compétences Swift sont donc appelés à se développer.


Lire également
Opa, Apex, Matlab… : ces langages exotiques qui rapportent gros
JavaScript est sacré langage de programmation de l’année
Ur/Web, un langage simplifiant la programmation web made in MIT

Recent Posts

Pistage : les navigateurs ne s’attaquent pas qu’aux cookies

Dans la lignée de Brave, Firefox met en place un mécanisme de filtrage de certains…

6 heures ago

Open Source : la Fondation Linux veut normaliser l’accès aux DPU

L’effort porte sur la standardisation de la pile logicielle prenant en charge les processeurs de…

8 heures ago

vSphere+ : qu’y a-t-il dans la vitrine multicloud de VMware ?

VMware a structuré une offre commerciale favorisant l'accès à des capacités cloud à travers vCenter.…

8 heures ago

Le PEPR cybersécurité prend forme : les choses à savoir

Le PEPR rattaché à la stratégie nationale de cybersécurité a connu une forme d'officialisation la…

13 heures ago

ESN : Numeum s’étoffe et précise ses priorités

Numeum, qui réprésente les ESN et éditeurs de logiciels en France, a précisé sa feuille…

1 jour ago

HPE Discover 2022 : Red Hat rejoint l’écosystème GreenLake

OpenShift, RHEL, Ansible... Red Hat va proposer une version sur site avec paiement à l'usage…

1 jour ago