Applications : quand les outils tuent la productivité

La bascule vers le travail hybride apporte son lot de contradictions.

Applications collaboratives, de messagerie, de visioconférence, de stockage et partage de fichiers… La multiplication d’outils peut « tuer » la productivité des équipes. C’est en tout cas le point de vue défendu par Qatalog, fournisseur d’espaces de travail virtuel, et de chercheurs du Ellis Idea Lab de l’université Cornell, enquête* anglo-américaine à l’appui.

1000 professionnels ont été interrogés. Tous font l’expérience du télétravail à temps plein (68%) ou quelques jours par semaine (32%). Comment l’accumulation d’apps impacte le partage de la connaissance ? En moyenne, les répondants perdent 59 minutes par journée de travail à tenter de trouver des données pertinentes réparties entre différents outils logiciels et applications. Dans ce contexte, 69% déclarent cette recherche « chronophage ».

45% considèrent aussi que les allers-retours entre outils cloisonnés sont source d’erreurs multiples. Par ailleurs, 57% ne savent pas vraiment si d’autres départements que le leur utilisent les mêmes applications. Et 62% peinent à appréhender le travail d’autres équipes.

La connaissance piégée par la technologie ?

Les professionnels « perdent un temps précieux à parcourir les différents canaux de messagerie, naviguer dans les tableaux de bord dédiés à la gestion de projet ou se repérer dans les systèmes de stockage cloud. Ils passent environ 20% de leur journée de travail à faire cela », ont indiqué les auteurs du rapport. Or ce temps pourrait être consacré à des tâches à plus forte valeur ajoutée : conception produit, retour d’expérience utilisateur…

Las, 63% n’utilisent pas toujours les outils recommandés par leur hiérarchie, au risque de fragiliser l’organisation et sa cybersécurité. Le fournisseur recommande donc d’investir dans des logiciels et une culture d’entreprise qui soutiennent l’engagement des équipes.

*source : Qatalog – Workgeist Report ‘21

(crédit photo via pixabay)