Applications pour mobiles : Google offre 10 millions $ de prix

Logiciels

Google cherche à appâter la communauté des développeurs et récompensera les meilleures applications pour son projet Android

Comment attirer l’attention des communautés de développeurs et s’offrir rapidement un large panel d’applications pour un nouveau système d’exploitation pour téléphones mobiles ?

Google, avec son projet Android – un nouvel OS mobile déjà retenu par trente neuf compagnies, dont HTC, LG Electronics, Motorola et Samsung, devenues membres d’une alliance – a trouvé une solution bien dans la ligne communautaire qui le caractérise.

Le moteur de recherche invite en effet les développeurs à participer à un concours – Android Developper Challenge – doté de 10 millions de dollars de prix, et portant sur le développement d’applications qui devront tourner sur la plate-forme Android via le SDK (kit de développement) fourni par Google.

Le concours se déroulera en deux phases dotées de 5 millions de dollars chacune. Un panel de juges élira les 50 premiers gagnants, qui recevront chacun 25.000 dollars, et seront éligibles au concours final qui récompensera dix gagnants à 275.000 dollars et 10 autres à 100.000 dollars.

Google n’a donné aucune indication quant à la règle du jeu du concours, en particulier sur la façon dont les applications seront jugées. Il s’est contenté d’indiquer que les applications devront « fournir aux consommateurs des expériences les plus convaincantes. »

Dans cette vague approche de l’objet du concours, les gagnants pourront tout autant proposer des améliorations d’interface, même simplement esthétiques, l’intégration de données personnelles, la convergence des pages Web, ou encore des l’accès à des réseaux sociaux.

Le concours se déroulera du 2 janvier au 3 mars 2008.

Rappelons qu’Android est une plate-forme open source gratuite pour mobile qui intègre un OS mais aussi des APIs et des outils de développement. Son objectif: détrôner les systèmes d’exploitation Windows Mobile, Palm Os et Symbian.

Cette plate-forme permettra notamment aux fabricants de mobiles d’intégrer facilement les services stars de Google que sont Search, GMail, Calendar, Picasa, Blogger, Maps ou encore YouTube. Mais Android n’est pas seulement un réceptacle à services Google. Constructeurs et opérateurs seront libres de le personnaliser pour rendre disponibles des produits innovants plus rapidement et pour un coût moindre.

Les premiers téléphones basés sur la plateforme Android devraient être accessibles au grand public au second semestre 2008 à travers l’Open Handset Alliance, une association qui regroupe 34 sociétés dont T-Mobile, Telefonica, Telecom Italia, NTT, Sprint Nextel, China Mobile, HTC, Qualcomm, Motorola, Samsung, LG, Intel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur