Après 22 ans, BT va être libre de fixer ses prix

Régulations

Depuis sa privatisation, l’ex-British Telecom était sous surveillance. Cette période d’observation soutenue devrait prendre fin

La décision, si elle est confirmée, sera historique pour le marché britannique des télécoms. BT, l’ancien British Telecom, devrait désormais avoir les mains libres pour fixer les prix de détail de ses services.

C’est une époque longue de 22 années qui s’achève. En 1984, l’opérateur historique est privatisé. Mais l’autorité de régulation, l’Ofcom, avait placé le groupe sous surveillance afin d’exercer un contrôle sur les prix à destination du grand public. Aujourd’hui, l’Ofcom estime que la concurrence est suffisante sur le marché pour laisser à BT, mais aussi à tous les opérateurs présents sur le sol britannique, la liberté de fixer leurs prix. Une première en Europe pour un ancien monopole. Le dégroupage, la diversité de l’offre (câble, VoIP) ont en effet permis aux prix de chuter de 50% en dix ans. Par ailleurs, BT s’est engagé en 2005 à ouvrir ses boucles locales à ses concurrents afin d’assurer une concurrence équitable. L’opérateur détient 78,7% des lignes téléphoniques de particuliers et réalise 58% du marché des communications fixes résidentielles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur