Après AMS, Intel contre la Commission Européenne

Cloud

Le jugement de la Commission européenne qui condamnait Intel à une amende de 1,06 milliard d’euros en mai dernier serait remis en cause pour « mauvaise gestion du dossier » par l’UE.

Condamné par la Commission européenne en mai dernier à une amende record de 1,06 milliard d’euros

pour abus de position dominante au détriment d’AMD, Intel pourrait peut-être prendre sa revanche. Selon le Wall Street Journal, le médiateur de l’Union européenne, Nikiforos Diamandouros, serait sur le point de déposer un dossier contre la Commission pour « mauvaise gestion du dossier Intel ».

Sans attendre de savoir si ce dossier sera, ou non, déposé, la Commission a pris les devants ce week-end. Samedi, elle a rappelé les raisons qui l’avaient poussée à condamner le fabricant américain de semi-conducteurs en mai dernier. Suite à une plainte déposée en 2000 par son compatriote et concurrent Advanced Micro Devices (AMD), la Commission avait enquêté sur Intel pour pratiques anticoncurrentielles. Au fil des ans, la liste des griefs contre le fabricant leader de puces s’est allongée et Intel s’est fait condamner.

Un compte-rendu négligé par la Commission européenne

Mais aujourd’hui, c’est bien la Commission européenne qui est sous le coup d’une accusation, celle de ne pas avoir tenu compte de témoignages à décharge d’Intel. L’AFP parle notamment « de ne pas avoir formellement enregistré au dossier un compte-rendu d’une rencontre avec Dell, qui avait qualifié la performance d’AMD detrès médiocre” ».

Ce type de déclaration indiquerait qu’Intel avait bien été choisi pour ses qualités et non pas parce que Dell aurait subi des pressions. De quoi remettre en cause le jugement rendu par la Commission.

Attaquée, l’Institution se défend : « La Commission peut vous assurer qu’elle a respecté les droits à la défense Intel», déclarait samedi son porte-parole, Alain Bloedt. Intel croise les doigts de son côté. Suite à sa condamnation, l’entreprise a fait appel mais n’a pu contenir ses pertes. Au deuxième trimestre, le fondeur de Santa Clara a déclaré une perte nette de 398 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur