Après cinq années de pertes, Nortel est bénéficiaire

Cloud

L’équipementier récolte les fruits de sa très profonde restructuration

On le sait, le marché des équipementiers télécoms a traversé une très grave crise ces trois dernières années. Une crise qui a particulièrement touché le canadien Nortel. Le groupe multiplie en effet les pertes depuis cinq ans et a même frôlé la faillite.

Aujourd’hui, à grands coups de restructuration, de cessions d’actifs (l’entreprise ne possède plus d’usines), de suppressions d’emplois (effectifs divisés par trois) et grâce à la reprise du marché, Nortel revient pour la première fois dans le vert. Le canadien a annoncé ce 29 janvier un bénéfice net de 499 millions de dollars au quatrième trimestre de 2003, ce qui lui permet d’afficher un profit pour l’ensemble de l’année de 732 millions de dollars. La compagnie a vu son chiffre d’affaires atteindre 2,83 milliards de dollars contre 2,53 milliards. L’entreprise accusait encore en 2002 une perte de 3,27 milliards de dollars, dont 68 millions pour le seul dernier trimestre. Nortel pense que la croissance des investissements de ses clients demeurera sous la barre des 5% en 2004 par rapport à 2003, indique le directeur général, Frank Dunn dans un communiqué. Et d’ajouter que l’entreprise s’attend à croître plus rapidement que le marché étant donné la forte demande pour ses technologies de transmission de données sans fil et de transmission de la voix par IP (Internet protocol).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur