Après des résultats en berne, HP s’active sur la scission

CloudPoste de travail

HP a publié des résultats trimestriels en retrait sauf pour la branche PC. Pour retrouver de la croissance, Meg Whitman s’active à la scission du groupe avec une équipe dédiée de 500 personnes.

L’année 2014 n’aura pas été un long fleuve tranquille pour HP. Les résultats financiers du dernier exercice fiscal 2014 montrent les difficultés du groupe. Le chiffre d’affaires est en recul de 2% à 28,4 milliards de dollars (111,45 milliards de dollars sur un an) et le bénéfice net baisse de 6% à 1,33 milliard de dollars sur le trimestre et 5 milliards sur l’année fiscale.

Dans le détail, on constate que plusieurs activités ont des indicateurs dans le rouge. Le marché de l’impression recule de 5% à 5,7 milliards de dollars au dernier trimestre. Cette activité est traditionnellement bénéficiaire. Dans le domaine des PC, la situation est contrastée avec d’un côté les ventes aux entreprises qui restent en croissance +7% et, de l’autre, le marché grand public qui marque le pas avec une décroissance de 2%.

Sur la partie entreprise, la chute est sévère quand on regarde le chiffre d’affaires sur un an avec 7% de baisse pour atteindre 7,3 milliards de dollars. On note le déclin de l’activité stockage -8%. La branche service souffre de la même façon avec une chute de 7% des recettes trimestrielles à 5,5 milliards de dollars. Enfin, la branche Software stagne avec un retrait de 1% sur un an à 1,1 milliard de dollars de revenus au 4e trimestre. Dans sa conférence, Meg Whitman a relativisé les résultats en saluant le fait que « toutes les divisions ont augmenté leur marge ce qui n’était pas arrivé depuis mai 2012».

Une équipe de 500 personnes s’active sur la scission

La CEO reste confiante. « Nous sommes sur la voie du redressement. » Et d’ajouter : « Il y a encore beaucoup à faire, mais nos efforts jusqu’à présent, combinés avec la scission que nous avons annoncée en octobre, jettent les bases pour une accélération des progrès en 2015 et au-delà. » Ces efforts ont passé notamment par l’annonce des suppressions de postes (55 000). L’autre grande décision est de scinder l’entreprise en deux activités, HP Entreprise qui s’occupera de l’infrastructure, du Cloud, des services et logiciels, et HP Inc en charge des PC et des imprimantes. Ce changement doit être finalisé en octobre 2015.

Pour travailler sur cette scission, Meg Whitman a mis en place une équipe de cadres d’environ 500 personnes. Nos confrères de CRN ont eu accès à un mémo interne de la dirigeante qui donnait les noms des responsables en charge de piloter cette scission. Si la direction de HP entreprise va échoir à Meg Whithman, elle va se reposer activement sur Bill Veghte qui a été depuis 2012 en charge de la stratégie de HP. Dans le mémo, elle indique que Bill Veghte est responsable d’un « effort collaboratif » avec Mike Nefkens, en charge des services, et Robert Youngjohns, à la tête de la division Software. Ils seront épaulés par Chis Hsu issu de la société d’investissement KKR et aujourd’hui vice-président de la performance opérationnelle. Antiono Neri, responsable de l’activité serveur et réseau, prend part à l’aventure pour s’occuper de la gestion courante. Enfin, les questions financières de la scission seront dévolues à Jim Murrin (25 ans d’ancienneté chez HP), COO d’Entreprise Group.

Chez PPS, c’est Enrique Lores qui va s’atteler à définir les contours du futur HP Inc. Il intervient sous la direction de Dion Weisler et s’entoure de Ron Coughlin, VP Personal System, de Stephen Nigro, VP Printing et de Pradeep Jotwani, actuellement à la tête de la division impression laser.

A lire aussi :

Marten Mickos, HP : « nous sommes les seuls à ne pas avoir peur d’AWS »

Cloud : HP livre sa distribution Helion OpenStack communautaire


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur