Après l'ADSL et les callcenters, Phone House abandonne la téléphonie fixe

Cloud

Son service ‘Talk Talk’ est cédé à Bugdet Telecom

The Phone House, filiale du géant britannique Carphone Warehouse, poursuit son recentrage sur la distribution, son métier historique. Fini la diversification et les activités annexes. Après avoir cédé sa filiale pro à Econocom en mars dernier puis vendu ses activités ADSL (après un cuisant échec) et centres d’appels en mai, le groupe annonce aujourd’hui l’abandon de son activité de téléphonie fixe.

Le service Talk Talk sera vendu à l’opérateur low cost Budget Telecom pour un montant non communiqué. “L’opération réalisée en cash sera effective à compter de la fin du 1er trimestre 2008”, précise le groupe.Lancée en 2004, cette offre filaire compte 70.000 clients en présélection et a généré un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros environ. Honorable mais pas suffisant dans le contexte ultra-concurrentiel des télécoms en France.

“Nous sommes fiers d’avoir lancé en 2004 l’offre Talk Talk et de l’avoir développée. Aujourd’hui, notre stratégie, plus que jamais orientée vers la distribution et le déploiement croissant de notre réseau, nous amène naturellement à la cession de cette activité”,déclare Jean-Pierre Champion, p-dg de The Phone House.

En effet, The Phone House souhaite désormais se concentrer sur le grand public et sur son réseau de distribution qui devrait passer de 276 à 500 magasins dans trois ans. Cette année, le distributeur s’est déjà emparé d’une vingtaine de boutiques Fnac Service. Aujourd’hui, le groupe compte 300 boutiques spécialisé dans la téléphonie mobile mais aussi dans le haut débit, les GPS ou encore les jeux vidéo.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur