Après le ‘spam’, le ‘spim’ – nouveau fléau du Net…

Régulations

Le volume des messages non sollicités sur les messageries instantanées va tripler en 2004, puis augmenter au rythme annuel de 79% jusqu’en 2007

Le ‘spam’ n’est pas seulement réservé aux emails ! Depuis quelques mois, le fléau s’attaque aux messageries instantanées, d’où ce nom qu’il faudra désormais mémoriser, ‘spim’, pour ”

Spam over instant messaging“. Selon Radicati Group, le phénomène devrait atteindre 5% du volume des messages instantanés aux Etats-Unis en 2004, soit 1,2 milliard de messages spammés, le triple de ce que l’année 2003 a connu. Mais, si tous les observateurs s’entendent pour reconnaître la montée du ‘spim’, tous ne sont pas d’accord sur ce chiffre, qui pourrait être supérieur à 7% en 2004 ! Le ‘spim’ est inquiétant car la messagerie instantanée se répand rapidement au sein même des outils de communication des entreprises, au point d’avoir un impact sur les cycles de décision? Un message simple suffit à tromper la vigilance ! Le ‘spim’ adopte un format très classique, voir minimaliste, tout à fait adapté à une messagerie direct que l’on croit sécurisée, sur une seule ligne suivie d’une URL, à 90% du type “Hello, check my webcam at www.xxx.com“. Par contre, à nouveau média, retour aux sources? Alors que le ‘spam’ devient plus diversifié dans ses messages, les auteurs de messages pornographiques ont retrouvé une nouvelle jeunesse en format instantané et représentent 70% du volume du ‘spim’. Ils sont suivis par les ‘get rich‘, 12%, les produits à vendre, 9%, et les produits financiers, 5%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur