Après son rachat, DoubleClick se réorganise

Cloud

Le pionnier de la publicité en ligne se restructure autour de segements d’activités. Avant une vente par apparements?

En avril dernier, on apprenanit le rachat de DoubleClick par le groupe de capital-investissement Hellman & Friedman pour 1,1 milliard de dollars. Aujourd’hui, ce rachat est finalisé.

Paradoxalement, DoubleClick n’est pas en très bonne santé. Là où Yahoo! ou Google profitent du retour en force de la publicité en ligne pour aligner des trimestres exceptionnels et performer en Bource, le titre DoubleClick a perdu en six mois près de la moitié de sa valeur. Fournisseur de solutions marketing en ligne ? publicité, outils de recherche, e-mail, affiliation et bases de données ? DoubleClick a laissé s’échapper le marché des liens sponsorisés au profit de Overture (filiale de Yahoo!) et de Google avec ses AdWords. Une erreur impardonnable. Son nouveau propriétaire entend donc faire le ménage. Comme cela a été annoncé précédemment, Kevin Ryan quitte son poste de CEO (Chief Executive Officer). Surtout, les segments TechSolutions et Data de DoubleClick seront désormais gérés indépendamment. David Rosenblatt va continuer à superviser les divisions Ad Management, Email et Performics dans le cadre de ses fonctions de CEO de DoubleClick Digital Advertising et Email Solutions, tandis que Brian Rainey continuera à diriger le segment Données en tant que CEO d’Abacus. “Nous pensons qu’il s’agit là d’une bonne nouvelle pour nos clients”, a déclaré David Rosenblatt, CEO de DoubleClick Digital Advertising et Email Solutions. Cette réorganisation provoque une vague de rumeurs. De source officieuse, on évoque une cession de certaines des activités par Hellman & Friedman.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur