Architectures unifiées : Cisco et NetApp étendent leur partenariat

Cloud
Accord vente (crédit photo © Minerva Studio - shutterstock)

Cisco et NetApp annoncent une intégration accrue de l’architecture FlexPod. Rapprochement avec NetApp ou éloignement de EMC et VMware ?

Plateforme Cisco-NetApp FlexPod
Plateforme Cisco-NetApp FlexPod

Avec FlexPod, Cisco et NetApp proposent une architecture unifiée qui réunit des composants serveurs, réseau, stockage et des logiciels d’orchestration, avec une forte intégration. L’annonce faite par les deux protagonistes cible une plus forte intégration technologique de ces composants destinée aux infrastructures multi-sites, aux datacenters et aux clouds publics.

L’architecture FlexPod

L’architecture FlexPod repose sur les solutions de datacenter unifié de Cisco et les systèmes de stockage FAS de NetApp – association des serveurs Cisco Unified Computing Systems (UCS), des commutateurs Cisco Nexus 7000, et des systèmes de stockage NetApp Clustered ONTAP et NetApp FAS – et un réseau de 700 partenaires technologiques présents dans 35 pays qui revendent la solution et forment un riche écosystème. La partie technique forme un socle commun entre le datacenter et le fournisseur de service pour répondre aux attentes de déploiement du cloud.

L’intégration s’est également ouverte aux technologies Flash, au niveau du serveur et du stockage. Au niveau du serveur, il est possible d’accélérer les applications fonctionnant sur le serveur Cisco UCS optimisé pour Flash à l’aide de NetApp Flash Accel. Aux niveaux du contrôleur et des baies, les technologies NetApp Flash Cache et Flash Pools peuvent être utilisées afin d’accéder plus rapidement aux données en cache.

Composants FlexPod
Composants FlexPod

L’agrégation de plusieurs racks FlexPod et la prise en charge du multi-hop FCoE (Fiber Channel over Ethernet) permettent de concevoir des solutions unifiées et consolidées jusqu’à 10 000 serveurs sur une infrastructure Cisco VMDC (Virtualized Multi-Service Data Center), avec des technologies communes d’orchestration. Cisco a également indiqué que FlexPlod sera compatible avec Cisco UCS Manager 2.1, UCS Central et les produits Cloupia récemment acquis. Quant au support de Cisco IAC (Intelligent Automation for Cloud) , il offre des ouvertures vers des solutions de gestion pour le cloud, ainsi que d’orchestration par des technologies partenaires, dont Microsoft System Center et Citrix CloudStack.

Sites distants et applications validées

Facile à déployer, configurer et optimiser, ExpressPod supporte la migration vers FlexPod dans une approche d’interopérabilité d’une solution unifiée déployée localement avec le datacenter central de l’entreprise. Coté virtualisation, ExpressPod est compatible VMware VSphere et le sera prochainement avec Windows Server 2012 Hyper-V. La compatibilité de la solution passe également par sa validation sur des applications critiques. Sont déjà validées les applications et la base de données Oracle, les technologies SAP Business Intelligence et SAP HANA, ainsi que des offres de clouds privés telles que Microsoft Private Cloud et Citrix CloudPlatform.

FlexPlod face à VCE…

Une question demeure : le rapprochement entre Cisco et NetApp ne risque-t-il pas de heurter la coalition VCE (VMware, Cisco et EMC) sur les UCS (Unified Computing System) préconfigurés vBlock pour équiper les datacenters ? Rappelons que NetApp s’inscrit comme un concurrent direct de EMC ? « Non » répond Cisco. L’extension de l’accord qui réunit Cisco et NetApp cible des ‘use case‘ spécifiques pour équiper des filiales et des clouds publics, avec des stratégies multi-sites et multi-hyperviseurs. Pour Cisco, le positionnement de FlexPod serait donc clair et non concurrent de VCE… Il n’est pas certains que ses partenaires l’entendent comme cela !

Crédit photo © Minerva Studio – shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire du cloud


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur