Archos en forme veut se renforcer dans l’IPTV

Cloud

Le spécialiste des baladeurs audio-vidéo devrait signer un accord avec un opérateur de télévision par Internet

Après la pluie, le beau temps. Archos, qui a longtemps connu des difficultés financières, est à nouveau dans le vert. Le fabricant français de baladeurs audio-vidéo affiche pour le premier semestre un résultat net de 0,08 million d’euros, contre une perte de 1,77 million d’euros un an plus tôt.

Son chiffre d’affaires s’établit à 51,40 millions d’euros, en progression de 60% par rapport au 1er semestre 2005, sous l’effet d’une accélération de sa croissance en Amérique du Nord et en Asie.

La marge brute s’améliore de 74%, à 13,94 millions d’euros grâce à des économies significatives réalisées dans le cycle de fabrication, ainsi qu’à des efforts ‘en matière de qualité’ ayant permis de réduire en deux ans le taux de retour de plus de 50% et de dégager des économies importantes au niveau du service après vente.

Dans son communiqué, Archos réaffirme son objectif de croissance d’environ 60% et celui d’un résultat opérationnel de l’ordre de 5% du chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’exercice.

Dans le même temps, le groupe confirme sa volonté de se concentrer sur la vidéo, l’audio étant archi-dominé par Apple et son iPod. Archos entend développer son offre de télévision nomade qui permet d’enregistrer des programmes pour les visionner par la suite en mobilité. Après Canal+ en France et Echostar aux Etats-Unis (qui détient 20% du groupe), l’entreprise souhaite passer un accord avec un acteur de la télévision sur Internet, selon les Echos.

Son dernier baladeur permet en effet de se connecter en Wi-Fi et donc de télécharger directement sur Internet des contenus comme la vidéo à la demande. Archos pourrait donc s’allier à un Free ou à un Neuf Cegetel et devenir, comme le prédit Henri Crohas, président du groupe, veut “le Nokia du baladeur multimédia”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur