Areva-STMI a choisi ASA d’Apsylis

Régulations

Pour répondre à une forte évolution du volume et de la structure de son
activité en 2004, la direction de la filiale Assainissement d’Areva, a retenu le
progiciel ASA de l’éditeur français Apsylis pour gérer ses prestations, cerner
son environnement concurrentiel, et maîtriser sa rentabilité

Filiale spécialisée dans l’assainissement nucléaire depuis 35 ans, STMI (Société des techniques en milieu ionisant) est une filiale du groupe français AREVA. Ses 800 employés répartis sur 12 sites, ont permis de dégager 59 millions d’euros en 2006 (démantèlement, assainissement et décontamination, traitement et conditionnement des déchets et effluents, et radioprotection et mesures nucléaires).

Après un premier bilan, STMI constate une montée en puissance de l’activité de démantèlement, une évolution des affaires pluriannuelles sur mesure, des portages d’affaires entre deux maîtrises d’?uvre, et bien entendu des objectifs accrus de rentabilité.

« Un environnement d’autant plus complexe que STMI a évolué par croissance externe et fédère aujourd’hui 7 PME de tailles différentes, pour lesquelles une homogénéisation des processus passe immanquablement par une convergence informatique, » explique Jean-Louis Lanié, directeur administratif et financier chez STMI.

Pour répondre à ces défis, l’entreprise doit mettre en place trois types de pilotage : piloter des affaires de plus en plus complexes, piloter l’entreprise à chaque niveau de son organisation (Secteurs, Directions, Siège), et piloter la stratégie (Présidence).

« Nous recherchions donc un progiciel de gestion d’affaires couvrant la gestion commerciale, financière et technique de prestations d’études ou d’interventions sur les sites de ses clients (« chantiers » de l’industrie nucléaire), » précise Jean-Louis Lanié.

Un cahier des charges clair et exigeant

Le cahier des charges vise une solution capable de gérer des affaires complexes, mais suffisamment souple pour gérer rapidement des affaires plus simples, adaptable aux règles métiers des différentes entités juridiques, et faisant office d’outil collaboratif pour fédérer les équipes et harmoniser les processus.

STMI exigeait aussi un outil simple à utiliser pour les chargés d’affaires pouvant gérer des projets pluriannuels impliquant des centaines de personnes de sociétés différentes.

« Nous avons été tentés par les grands ERP, mais nous sommes vite réorientés vers un ERP métier. L’appropriation de l’outil nécessitait souplesse et convivialité. Parmi les solutions retenues en “short-list”, ASA était celle qui correspondait le mieux aux contraintes et objectifs du projet,» reconnaîtJean-Louis Lanié. Ainsi, le module SAP avait paru démesuré et peu spécialisé pour répondre au besoin et aux attentes de STMI.

En effet, le progiciel ASA (Apsylis Services Automation) de l’éditeur français Apsylis intègre tous les modules d’un logiciel dédié à la gestion d’activités de prestataires de services. Par ailleurs n’intégrant ni comptabilité, ni paie, il se positionne clairement en complément des ERP traditionnels avec une spécialisation sur les métiers des prestataires de services.

Une conduite de projet mouvementée, mais réussie

L’étape de maquettage a fini de convaincre les équipes de STMI que le professionnalisme et la réactivité des spécialistes d’Apsylis. « Par exemple, l’éditeur a su compléter ses fonctions de gestion des temps d’activité en intégrant des variables de pénibilité générant diverses primes, ou encore des règles spécifiques de paie selon certains métiers et règles sociales, » souligne Jean-Louis Lanié.

Sur un an, le projet a vu se succéder les diverses étapes : paramétrage, interfaces, formations et tutorats, et déploiement géographique. A chaque étape, l’intégration des utilisateurs a été indispensable pour développer un projet répondant précisément aux attentes. « Or, il a souvent été difficile de mobiliser tous les acteurs nécessaires à chaque étape. Sinon, le projet aurait été achevé plus tôt, » avoue Jean-Louis Lanié.

Des résultats tangibles et impliquant

Désormais, STMI dispose d’une gestion intégrée en temps réel des données c ommerciales et marketing, de la production et de la gestion financière. Plus réactive, l’entreprise bénéficie d’une visibilité en temps réel du carnet de commandes et des actions commerciales.

De même, les résultats financiers s’affichent en temps réel par ligne de produits, par affaire, par entité, par chargé d’affaires, par client, etc. Et surtout, il est possible de visualiser les différents niveaux de marge, selon les étapes de la vie des affaires (envisagé, initial, engagé, actualisé, réalisé), sans manquer aucun décalage.

Côté ressources humaines, la collecte précise et rapide des temps d’activité, frais et éléments variables des collaborateurs s’intègre immédiatement à la paie et à la comptabilité analytique. « Effet également intéressant, ce projet a permis de responsabiliser les managers et de fiabiliser les pointages des temps et frais, grâce à des « workflows » de validation, » conclut Jean-Louis Lanié.

L’homogénéisation des processus est en marche, et l’intégration d’ASA avec les ERP rassure également STMi qui devra également à terme intégrer totalement les données de ses systèmes d’information avec celui de la maison mère : le Core Model SAP du groupe Areva.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur