Arkeia veut démocratiser la déduplication progressive sur le cloud

Cloud

La technologie de déduplication progressive intégrée à la version 9.1 d’Arkeia Network Backup permet de diviser par deux les volumes et les temps de sauvegarde par rapport une la technologie de déduplication classique.

Arkeia, spécialiste des solutions de sauvegarde en réseau sous Linux, intègre désormais totalement la technologie de déduplication progressive issue du rachat de Kadena Systems en 2009. Cette technologie, qui traite des blocs variables plutôt que des blocs fixes ou le fichier, offre des performances de premier plan. En particulier une réduction de 80 % du besoin en bande passante pour la réplication, et la réduction sensible de la bande passante nécessaire au transfert des données hors site, vers d’autres implantations, un cloud privé ou un cloud public.

Intégré à la version 9.1 du logiciel

Arkeia Network Backup version 9.1 permet ainsi de déployer un plan de « disaster recovery » où les jeux de sauvegardes peuvent être répliqués en tant que données dédupliquées vers un cloud, ce qui constitue une alternative à moindre coût pour stocker hors site des bandes magnétiques.

Un serveur de sauvegarde peut également être déployé sous forme de logiciel, d’appliance matérielle ou virtuelle, avec des services de déduplication privés qui garantissent la confidentialité des données. La réplication multi-client, gérée au sein d’un seul serveur de sauvegarde, permet de réduire les coûts des sauvegardes et réplications.

« La déduplication progressive des sauvegardes de nos clients vers nos serveurs sur le cloud accélère le transfert des données, réduit les besoins en bande passante, et repousse les limites du volume de données qu’il est possible de sauvegarder sur le cloud. Elle ne demande que le strict minimum de bande passante nécessaire à la réplication, ce qui réduit les coûts », affirme Stéphane Brotons, directeur des opérations chez TAIX SAS, qui installe des appliances de sauvegarde Arkeia sur le réseau LAN de ses clients et propose une sauvegarde hybride sur le cloud vers son datacenter.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur