ARM et Power : Nvidia s’émancipe du monde x86

ComposantsDatacenters
Sumit Gupta Nvidia

ARM ou Power, Nvidia a choisi… les deux. La société compte décliner ses GPU sur les deux plates-formes. Côté processeurs, elle ne proposera toutefois que des composants ARM.

Un double mouvement de fond est en cours chez Nvidia. La société, membre de la Fondation OpenPower, devrait livrer des GPU adaptés aux serveurs Power8. Sumit Gupta, general manager Datacenter Computing chez Nvidia (notre photo), a bien voulu répondre à nos questions concernant cette adhésion au mouvement OpenPower.

« IBM a ouvert l’architecture Power à l’ensemble du marché informatique, explique Sumit Gupta. Nvidia travaille en partenariat avec IBM et plus de 30 autres entreprises pour créer un écosystème ouvert autour du Power et des GPU, qui permettra d’accélérer toute une gamme d’applications liées au monde du HPC et de l’analytique Big Data. »

Nous n’en saurons guère plus concernant les offres que Nvidia proposera sur plate-forme Power. Toutefois, nous pouvons supposer que sur des cartes-mères comme celle de Tyan (voir notre article « Tyan s’apprête à sortir sa carte-mère Power8 »), les produits et prix seront proches de ceux du monde PC. De fait, la SP010 de Tyan est pourvue de classiques connecteurs PCI Express 3.

Power ou ARM ?

Notre interlocuteur est plus loquace concernant la stratégie ARM de Nvidia. La firme anticipe l’utilisation des puces ARM dans le secteur des supercalculateurs :

« Les GPU permettent aux ARM 64 bits de devenir une solution viable pour le HPC. Les composants ARM 64 bits ont été principalement conçus pour répondre aux marchés des microserveurs et des serveurs web, en raison de leur efficacité énergétique extrême. Les GPU fournissent la puissance de traitement requise pour répondre aux besoins du marché HPC.

En outre, avec le support complet de la plate-forme de programmation parallèle CUDA, les clients HPC pourront profiter immédiatement des centaines d’applications CUDA scientifiques et techniques existantes, par simple recompilation de code pour les composants ARM.

Les premières plates-formes de développement ARM 64 bits seront disponibles sous peu chez Cirrascale Corp. et E4 Computer Engineering, avec des systèmes de production prévus pour plus tard dans l’année. L’Eurotech Group prévoit également de proposer des systèmes de production en 2014. »

Quid des puces serveur de Nvidia ?

En juin, Nvidia annonçait le partenariat avec Cirrascale, E4 et Eurotech (voir « Nvidia couple GPU et puce ARM 64 bits pour le HPC »). Toutefois, la firme ne proposera ici que des cartes accélératrices Tesla, le processeur ARM étant signé Applied Micro. La presse en avait alors déduit que le processeur Nvidia Denver, dédié au monde des serveurs, pourrait être abandonné.

Sumit Gupta nous confirme que les puces Denver font toujours partie de la feuille de route du constructeur. Le retard (qui n’en est pas réellement un, les premiers SoC Denver n’étant prévus que pour 2015) serait dû à la volonté de la société d’inclure dans ce composant des fonctionnalités propres au monde des serveurs, par exemple le support de la mémoire à correction d’erreur.

Notez que les cœurs Denver seront conçus entièrement par Nvidia, qui ne s’appuiera donc pas ici sur les Cortex-A57 d’ARM.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Aux ARM, etc.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur