Arm, Synaptics… Manœuvres stratégiques dans l’IoT

CloudIOT
Arm Synaptics IoT

Tandis que Synaptics projette d’acquérir une partie du portefeuille IoT de Broadcom, Arm prépare une scission de ses activités sur ce segment.

Une scission pour Arm, une acquisition pour Synaptics : des manœuvres stratégiques se préparent sur le marché IoT.

Le premier entend transférer à sa maison mère SoftBank le contrôle des deux entités qui composent sa division ISG (IoT Services Group).
Objectif : boucler l’opération d’ici à fin septembre. Et renforcer ainsi le focus sur la conception de semi-conducteurs, que chapeaute la division IPG (IP Products Group).

L’ISG était né en 2017, pour porter un projet de « plate-forme horizontale ». Celle-ci avait vu le jour l’année suivante, en mode SaaS, à destination des fabricants d’objets connectés.

Commercialisée sous la marque Pelion, elle se compose de trois services de gestion utilisables indépendamment ou en conjonction :

  • Connectivité (brique issue de l’acquisition de Stream Technologies en juin 2018)
  • Appareils (basé sur l’offre Mbed IoT Device Management Platform développée en interne)
  • Données (là aussi fondé sur un rachat ; en l’occurrence, celui de Treasure Data en septembre 2018)

Arm aurait récemment finalisé un autre transfert : celui de son système d’exploitation embarqué Mbed OS de l’ISG vers l’IPG. En toile de fond, une IPO officiellement visée à l’horizon 2023.

Synaptics monte dans l’IoT

Du côté de Synaptics, on vient d’annoncer investir 250 millions de dollars en cash pour s’emparer de « certains droits et actifs » associés aux activités de Broadcom dans l’IoT.

Il est prévu de finaliser le deal au 1er trimestre 2021. Synaptics renforcera alors son portefeuille avec des solutions Wi-Fi, Bluetooth et GPS/GNSS. Ainsi qu’une équipe de support et plusieurs produits en cours de développement.

Le groupe américain estime que la transaction lui apportera 65 millions de dollars de revenus supplémentaires par an. Elle fait suite à d’autres acquisitions touchant à l’univers IoT : Conexant Systems et l’entité « Multimédia » de Marvell.

Photo d’illustration © Google

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT